Bolloré et Berlusconi s'associent pour lancer un concurrent européen à Netflix

STRATEGIE Le français Vivendi et l’italien Mediaset signent un accord pour créer « une plateforme mondiale de télévision sur Internet » et ainsi contrer l’américain Netflix…

20 Minutes avec AFP
— 
Vincent Bolloré, le 15 janvier 2016, à Ergue-Gaberic.
Vincent Bolloré, le 15 janvier 2016, à Ergue-Gaberic. — FRED TANNEAU / AFP

« Un accord stratégique. » C’est ainsi qu’a été présenté le deal franco-italien passé vendredi entre Vivendi, le groupe deVincent Bolloré, et Mediaset, propriété du magnat Silvio Berlusconi. Avec à la clé un échange de participations croisées de 3,5 %.

>> A lire aussi : Vincent Bolloré, patron du groupe Vivendi, s'empare de 15% du capital de la Fnac

« La création d’une plateforme mondiale de télévision sur Internet »

Les deux groupes veulent développer « un partenariat industriel à vocation internationale » dans la production et la distribution de programmes et envisagent « la création d’une plateforme mondiale de télévision sur Internet », concurrent direct et européen à l’américain Netflix.

>> A lire aussi : France 2 et «Complément d'enquête» se penchent sur «l'ami» Vincent Bolloré

Dans le cadre de cet accord, Vivendi obtient aussi le contrôle à 100 % du bouquet de télévision payante Mediaset Premium, l’équivalent italien Canal +, et élargit sa base d’abonnés à plus de 13 millions « dans un marché italien offrant d’importantes perspectives de croissance ».