Les journalistes de Francetvinfo.fr en grève pour protester contre la marque unique «France Info»

MEDIAS La rédaction proteste contre la marque unique « France Info » qui rassemblerait la future chaîne d’info du service public et le site Web d’info…

C.W.

— 

Francetvinfo.fr est en grève ce jeudi 7 avril 2016
Francetvinfo.fr est en grève ce jeudi 7 avril 2016 — Capture d'écran Francetvinfo.fr

Un projet qui est loin de faire l’unanimité. Alors que la nouvelle chaîne d’info made in France Télévisions devrait naître en septembre prochain, son nom, « France Info », et sa visée « marque unique », enragent la rédaction de francetvinfo.fr qui craint de se retrouver noyée. Pour cela, les 40 journalistes du site d’info ont décidé de faire grève ce jeudi afin de protester contre ce projet, tel que le rapporte le site Puremedias.

 

>> A lire aussi: Michel Field entre «nouveau souffle» et tempêtes en interne

« Nous ne voyons pas comment cette marque (…) peut prétendre conquérir de nouveaux publics »

La colère gronde. Il y a quelques jours, comme le rappelle Puremedias, les journalistes de France Télé ont été invités à donner leur avis sur le choix du nom « France Info » qui pourrait être donné à la marque unique rassemblant la chaîne d’info et l’offre numérique. Résultat des votes, plus de 9 journalistes sur 10 de France 2, France 3 et Francetvinfo.fr se sont prononcés contre. Et pour expliquer les raisons de leur refus, les SDJ ont adressé une lettre ouverte à la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte.

« Nous ne voyons pas comment cette marque, qui est celle d’une entité singulière de Radio France, avec un ton et une ligne éditoriale qui lui sont propres, peut prétendre rassembler l’audiovisuel public dans toute sa diversité », ont-ils écrit. « Nous ne voyons pas comment cette marque, présentée par Michel Field, directeur de l’information, comme "totalement vieillotte et surannée", peut prétendre conquérir de nouveaux publics ». De son côté le SNJ de Radio France partage également cette opinion sur le risque de confusion entre les différentes rédactions du groupe.