«Playboy»: Le magazine bientôt à vendre

PRESSE Selon le « Wall Street Journal », le groupe Playboy Enterprises pourrait être vendu pour plus de 500 millions de dollars…

C.W. avec AFP

— 

Pamela Anderson en Une du numéro de «Playboy» de janvier/février 2016.
Pamela Anderson en Une du numéro de «Playboy» de janvier/février 2016. — Ellen Von Unwerth - Playboy

Une mise en vente aussi imminente que séduisante. Playboy Enterprises, qui contrôle notamment le célèbre magazine du même nom, a engagé la banque d’affaires Moelis & Co pour le conseiller en vue d’une vente éventuelle, a-t-il indiqué jeudi à l’AFP, confirmant une information du Wall Street Journal.

>> Diaporama : Quand les stars font la Une de « Playboy »

Le groupe pourrait être vendu pour 500 millions de dollars

Playboy Enterprises est aujourd’hui détenu par la société de capital investissement Rizvi Traverse Management, qui possède un peu moins des deux tiers du capital, et par son fondateur Hugh Hefner, détenteur d’un peu plus d’un tiers des titres.

Avec le soutien de Rizvi Traverse Management, Hugh Hefner était parvenu, en 2011, à sortir de la cote le groupe, qui était en Bourse. Il était alors convoité par FriendFinder Networks, qui contrôle l’autre grand magazine de charme américain, Penthouse. L’opération avait valorisé Playboy Enterprises à 207 millions de dollars.

Selon le Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier, le groupe pourrait être vendu plus de 500 millions de dollars.

Le fin des femmes nues

Début janvier, Playboy Enterprises a mis en vente la célèbre demeure d’Hugh Hefner, la Playboy Mansion,pour 200 millions de dollars.

Playboy vient de renoncer, fin 2015, à publier des clichés de femmes nues dans les pages de son magazine, décision devenue effective à compter du numéro daté de mars.

Le groupe est actuellement engagé dans un virage stratégique majeur afin de s’ouvrir à un public plus large, tout particulièrement les jeunes adultes, notamment via son site Internet.