«Comment ça va bien»: Stéphane Bern et l'humoriste Jarry recadrés par le CSA

TELEVISION L'autorité dénonce les gestes «très vulgaires voire dégradants» que l'humoriste Jarry a eu au cours d'une émission diffusée le 13 octobre 2015 sur France 2...

20 Minutes avec agence

— 

Stéphane Bern à l'enregistrement de «Vivement Dimanche» avec Serge Lama, presenté par Michel Drucker sur France 2, le 28 novembre 2012.
Stéphane Bern à l'enregistrement de «Vivement Dimanche» avec Serge Lama, presenté par Michel Drucker sur France 2, le 28 novembre 2012. — BENAROCH/SIPA

France 2 fait l’objet d’une mise en garde du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) qui exige que la chaîne soit désormais « exemplaire en matière de promotion de l’image et de la place de la femme dans ses programmes ».

Le gendarme de la télé n’a pas apprécié un passage de l’émission Comment ça va bien où l’humoriste Jarry a fait des gestes jugés « très vulgaires, voire dégradants ».

Baiser forcé et tape sur les fesses

Le 13 octobre dernier, l’humoriste, caricaturant un paysan amoureux venu récupérer sa bien-aimée, s’en est pris à la chroniqueuse Janane Boudili, l’obligeant à l’embrasser et à se faire porter. Jarry tape alors sur les fesses de l’animatrice et lui lance un « tais-toi, vilaine ». Des gestes « vulgaires, voire dégradants », a estimé le CSA.

Dans le détail, l’autorité a fait savoir que « les gestes de l’humoriste envers la chroniqueuse constituaient, à ce titre, un manquement aux dispositions des articles 3-1 et 43-11 de la loi du 30 septembre 1986 ».

La maîtrise de lantenne n’a pas été « assurée par l’animateur de lémission »

L’animateur de l’émission, Stéphane Bern est également dans la ligne de mire du conseil supérieur de l’audiovisuel qui estime que « la maîtrise de l’antenne n’a pas été assurée par l’animateur de l’émission ».

Si, sur Twitter, Stéphane Bern a évoqué « l’humour » et Janane Boudili retweeté des messages de soutien des internautes, le CSA a, lui, bel et bien jugé que ce genre de blague n’avait pas sa place à l’antenne.

 

Cette semaine, Nagui, un autre animateur de France Télévisions, s’est lui aussi fait reprendre par le CSA. Sur France Inter, celui qui tient les rênes de l’émission La bande originale avait demandé à son invité du jour si son attachée de presse était « bonne ». Des propos jugés « dégradants ».