VIDEO. Les 5 moments forts des Golden Globes 2016

MEDIAS Piques acides, coups de gueule et émotion se sont invitées à la cérémonie...

M.C.
— 
Ricky Gervais et Mel Gibson aux Golden Globes, le 10 janvier 2016
Ricky Gervais et Mel Gibson aux Golden Globes, le 10 janvier 2016 — Paul Drinkwater/AP/SIPA

L'année hollywoodienne a commencé sur les chapeaux de roues dimanche soir avec la cérémonie des Golden Globes, souvent annonciateurs des tendances pour les Oscars, en février. Voici les cinq moments drôles ou émouvants qu'il ne fallait pas manquer:

>> A lire aussi: Les bonnes surprises et les scandales des Golden Globes 2016 pour les séries télé

  • 1. Un grand moment d’amitié entre Mel Gibson et Ricky Gervais 

Absent des trois dernières éditions, l’humoriste britannique Ricky Gervais, qui avait déjà animé la cérémonie en 2010, 2011 et 2012, était de retour. Notamment connu pour ses piques acides, il a par le passé traité d'alcooliques Mel Gibson, Charlie Sheen et Colin Farrell, de vieilles les actrices de Sex and the city, ou de navet le film The Tourist avec Johnny Depp et Angelina Jolie.

Moment de flottement donc dimanche soir quand Ricky Gervais doit annoncer Mel Gibson :



« Il y a quelques années, j’ai peut-être un peu plaisanté sur Mel Gibson qui était bourré, et dit quelques petites choses indélicates, commence-t-il. On l’a tous fait. Je ne voulais pas le juger. Mais maintenant, je suis dans la position délicate de l’annoncer de nouveau. C’est embarrassant pour lui et pour moi. J’en veux à NBC pour cette situation. Et Mel en veut à… on sait à qui Mel en veut. Je me sens très coupable. Mais Mel a tout oublié apparemment, c’est ce qui arrive quand on boit. »

Alors que les caméras filment les réactions mi-amusées, mi-gênées du public, Ricky Gervais enchaîne : « Je veux dire un truc sympa sur Mel. Je préfère boire un verre avec lui dans sa chambre d’hôtel qu’avec Bill Cosby. » Les deux hommes s’embrassent après l’entrée de Mel Gibson, qui, alors que Gervais enlève ostensiblement sa bière du podium, lance : « J’adore voir Ricky une fois tous les trois ans, ça me rappelle qu’il faut que je passe une coloscopie. »

  • 2 – Les remerciements de Sylvester Stallone à Rocky Balboa 

La légende des films d'actions Sylvester Stallone a reçu son premier Globe pour Creed: l'héritage de Rocky Balboa. L'acteur de 69 ans y incarne un ex-champion de boxe vieillissant qui forme un nouvel espoir du sport de combat, dans cette suite des célèbres aventures du boxeur Rocky.

Choice words from #GoldenGlobes winner @TheSlyStallone! pic.twitter.com/TDWIk1ZupN
— Golden Globe Awards (@goldenglobes) January 11, 2016

«Je vais essayer de ne pas succomber à l'émotion, car je suis la somme de tous ceux qu'il m'a été donné de rencontrer», a déclaré l'acteur. «Je veux remercier mon ami imaginaire, Rocky Balboa, pour avoir été le meilleur ami que j'ai jamais eu», lance alors Stallone, qui était arrivé sur le tapis rouge aux côtés de sa femme et de ses trois filles.

  • 3 – Eva Longoria et America Ferrara se moquent des stéréotypes sur les hispaniques

Ricky Gervais donne tout de suite le ton quand il appelle sur scène America Ferrara et Eva Longoria, « deux personnes que Donald Trump, votre futur président, est impatient d’expulser ».

Les deux actrices n’ont pas oublié l’épisode du mois dernier, où, lors de l’annonce des nominations pour les Golden Globes, l’Association de la presse étrangère d’Hollywood, qui organise la cérémonie, a malencontreusement confondu America Ferrara, récompensée en 2007 pour sa prestation dans Ugly Betty, et Gina Rodriguez, nominée cette année pour Jane the Virgin.

Remontées comme des pendules, les deux actrices attaquent : « Je suis Eva Longoria, pas Eva Mendes », dit l’ancienne Desperate Housewife. - « Et bonjour, je suis America Ferrara, pas Gina Rodriguez ». « Et aucune de nous n’est [l’actrice américaine d’origines portoricaine et cubaine] Rosario Dawson », poursuit Eva Longoria. « Bien dit, Salma [Hayek] », enchaîne Ferrara - « Merci Charo [du nom de l’actrice hispano-américaine] », conclut Eva Longoria. L’an prochain, les Golden Globes reliront deux fois leur tweet avant de le poster.

Au passage, MTV Australie a tenté l'humour sur Twitter en réclamant des sous-titres au moment où les deux actrices d'origines hispaniques intervenaient. Le post, rapidement effacé, a déclenché la fureur des internautes et MTV a fini par s'excuser.

I would call you out on this @MTVAUSTRALIA but as I'm Latina, you might not understand what I'm typing here. pic.twitter.com/942hB7mVrW
— Ella Cerón (@ellaceron) January 11, 2016
Our Tweet was in reference to @EvaLongoria & @AmericaFerrera’s #GoldenGlobes joke. We sincerely apologise for causing offence.
— MTV AUSTRALIA (@MTVAUSTRALIA) January 11, 2016
  • 4 – Brie Larson promet d’envoyer des cartes

Sacrée meilleure actrice dans un film dramatique pour son rôle d'une mère séquestrée dans le film Room, Brie Larson est très émue au micro. L'actrice de 26 ans, en lamé doré, enchaîne les remerciements, dont son partenaire à l'écran Jacob Tremblay, jeune prodige de 9 ans. Pressée par la petite musique, elle lâche pour terminer : « désolé à ceux que j’ai oublié je vous enverrai une carte ».

.@brielarson wins Best Actress - Motion Picture, Drama for @RoomTheMovie. #GoldenGlobes https://t.co/QjMqdkZnmE
— Golden Globe Awards (@goldenglobes) January 11, 2016
  • 5 – Taraji P. Henson et ses cookies

L'actrice américaine de 45 ans Taraji P. Henson, consacrée pour le rôle de Cookie dans le soap-opéra hip-hop Empire, est montée sur scène tout en distribuant des biscuits à l'assemblée. Alors que quelqu’un hors champ la prie visiblement d’en terminer pendant ses remerciements, elle balance : « J’ai attendu ça pendant 20 ans. Vous allez attendre un peu ! »

You gon wait #GoldenGlobes https://t.co/HWRIilawHv
— Vine (@vine) January 11, 2016