Twitter: Valérie Trierweiler réagit de manière taquine à la fin annoncée des 140 signes

HUMOUR L'ex-première dame a été épinglée à de nombreuses reprises pour ses tweets assassins sur le réseau de micro-blogging...

M.P.

— 

Valérie Trierweiler à Londres le 25 novembre 2014
Valérie Trierweiler à Londres le 25 novembre 2014 — Justin Tallis AFP

Valérie Trierweiler est taquine. Alors que Twitter a annoncé qu’il était prêt à abandonner sa fameuse limite des 140 signes pour aller jusqu’à 10.000 signes, l’ex-première dame a réagi avec humour à cette nouveauté.

Des points de suspension qui font référence à ses frasques passées sur le réseau social, qui lui ont valu des déluges de critiques. En juin 2012, elle avait publié un tweet dévastateur soutenant le socialiste Olivier Falorni, qui défiait Ségolène Royal aux législatives de La Rochelle.

Un épisode qui a marqué, dès juin 2012, la fin de la présidence normale de François Hollande et, selon ses propres confessions dans son livre Merci pour ce moment, une détérioration dans sa relation avec son ex-compagnon, qui a par ailleurs eu quatre enfants avec Ségolène Royal.

Depuis, la journaliste se sert énormément du réseau social pour faire passer des messages à caractère politiques ou personnels, comme ici, ou .