«Charlie Hebdo»: La une du numéro spécial ne plaît pas à tous les catholiques

POLÉMIQUE L’édition spéciale de l’hebdomadaire satirique à paraître mercredi montre un Dieu armé, désigné comme « l’assassin [qui] court toujours »…

Fabien Randanne
Détail de la Une de l'édition spéciale de «Charlie Hebdo» daté du 6 janvier 2016.AFP / CHARLIE HEBDO
Détail de la Une de l'édition spéciale de «Charlie Hebdo» daté du 6 janvier 2016.AFP / CHARLIE HEBDO — AFP

Charlie Hebdo n’était déjà pas vraiment en odeur de sainteté auprès d’une partie des croyants -toutes religions confondues. L’hebdomadaire satirique ne le sera pas davantage avec la une de son numéro spécial qui paraîtra ce mercredi et commémorera le massacre terroriste qui l’a endeuillé il y a un an.

Signée par Riss, cette première page montre un Dieu armé d’une kalachnikov sous le titre : « Un an après, l’assassin court toujours ».

Dès la publication en ligne de cette illustration, les réactions n’ont pas manqué de fleurir sur Internet. Plusieurs personnalités religieuses ou ayant fait publiquement état de leurs pratiques religieuses, essentiellement catholiques, ont fait savoir leur indignation.

L’abbé Amar, prêtre du diocèse de Versailles, habitué à prendre position publiquement sur des questions de société via son blog estime que Charlie Hebdo « insulte, salit et dénigre ».

8 jours après Noël où on fête un Dieu désarmé pacifique couché dans la paille #CharlieHebdo insulte salit & dénigre pic.twitter.com/WFcOC1A7kR
— Abbé Pierre Amar ن (@abbeamar) 3 Janvier 2016

 

L’abbé Grosjean, lui aussi prêtre du diocèse de Versailles, très actif sur Twitter, serait prêt à tendre l’autre joue, expliquant que « notre Dieu (…) se laisse caricaturer, sans cesser d’aimer ».

De la crèche à la croix, notre Dieu se montre désarmé. Et se laisse caricaturer, sans cesser d’aimer… #CharlieHebdo pic.twitter.com/MjYHCRKHHY
— Abbé Grosjean ن (@abbegrosjean) 4 Janvier 2016

 

Il est moins magnanime vis-à-vis de l’éditorial de Riss.

Édito #Riss oppose athées & croyants, et accuse ces derniers. Les terroristes-eux-ne font pas de distinction #hypercacher #13nov #CharlieHebdo
— Abbé Grosjean ن (@abbegrosjean) 4 Janvier 2016

 

« Le drame méritait mieux »

Christine Boutin, estime quant à elle que « le drame méritait mieux ». La conseillère départementale du canton de Rambouillet et présidente d’honneur du Parti chrétien démocrate déplore que les religions soient visées par cette caricature.

Une du Charlie hebdo anniversaire. Ceux visés ? les Religions ? ça tourne à l’obsession ! le drame méritait mieux. pic.twitter.com/wtjGRKdLV1
— christine Boutinن (@christineboutin) 4 Janvier 2016

 

« Ça tourne à l’obsession ! », s’exclame l’ex-ministre qui n’a sans doute pas vu toutes les unes de Charlie Hebdo ces derniers mois, inspirées davantage par l’actu et la vie politique. En revanche, elle a écouté (et apprécié) le dernier album de Johnny Hallyday.

"Oh dis le moi que nous reste-t-il du dimanche de janvier ?" JohnnyHallyday. C’est bcp mieux que la une du numéro spécial de #CharlieHebdo
— christine Boutinن (@christineboutin) 4 Janvier 2016

 

Jean-Pierre Denis, le directeur de publication de l’hebdomadaire chrétien La Vie, tweete quant à lui que « Mahomet a disparu »…

Tiens, Mahomet a disparu, et le Dieu chrétien est de retour… pic.twitter.com/xdU4bAZQ4m
— Jean-Pierre Denis (@jeanpierredenis) 4 Janvier 2016