Attentats à Paris: Pour le «Daily Mail», acheter la vidéo du Casa Nostra n'a rien de choquant

POLÉMIQUE Le tabloïd aurait acquis les images de l'attaque terroriste dans cette pizzeria parisienne en échange de 50.000 euros...

Fabien Randanne

— 

Image extraite d'une vidéo tournée en caméra cachée, montrant l'achat des vidéos de l'attentat au Casa Nostra, et diffusée dans «Le Petit Journal du 23 novembre 2015.
Image extraite d'une vidéo tournée en caméra cachée, montrant l'achat des vidéos de l'attentat au Casa Nostra, et diffusée dans «Le Petit Journal du 23 novembre 2015. — Djaffer Ait Aoudia - «Le Petit Journal»

La séquence diffusée dans Le Petit Journal de Canal + ce lundi a révulsé de nombreux téléspectateurs. Images à l’appui, un journaliste indépendant Djaffer Ait Aoudia, avançait que le gérant du Casa Nostra, le restaurant parisien où cinq personnes ont été tuées par les terroristes, aurait fourni à un journaliste du Daily Mail les images de vidéosurveillance en échange de 50.000 euros.

>> A lire aussi : Que risque la personne qui a vendu les images de l’attaque terroriste au restaurant Casa Nostra

Si le patron de cette pizzeria du 11e arrondissement a assuré à Nice Matin qu’il n’avait pas vendu la vidéo, le tabloïd britannique reconnaît avoir acheté ces images et estime que sa démarche est légitime.

« L’acquisition par le Daily Mail de cette vidéo, que la police avait déjà en sa possession, n’a rien qui puisse être sujet à controverse. Elle a été obtenue après une féroce compétition impliquant des medias français et internationaux et donne une perspective primordiale sur une information à la portée mondiale », a déclaré le journal britannique, cité par The Guardian.

« Une vidéo d’intérêt public »

« La publication de cette vidéo – l’une de toutes celles qui sont apparues après les événements à Paris – sur le MailOnline et dans le Daily Mail étaient clairement d’intérêt public. Les images ont depuis été diffusées à la télévision, en ligne et imprimées, en France et autour du monde », poursuit le Daily Mail.

Sur les bandes achetées par le tabloïd britannique, l’attaque et les minutes qui ont suivi sont visibles sous trois angles différents.

20 Minutes a fait le choix de ne jamais relayer cette vidéo.