Négociations Newen - TF1: Les salariés expriment «leur vive inquiétude»

AUDIOVISUEL Dimanche, les employés de Capa Presse, 17 Juin Media et Néria Presse, les agences de presse de Newen, ont publié un communiqué commun...

20 Minutes avec AFP
Boulogne billancourt  le 07 octobre 2013. Illustration Tour de la chaine de television TF1. Logo.
Boulogne billancourt le 07 octobre 2013. Illustration Tour de la chaine de television TF1. Logo. — A. Gelebart / 20 Minutes

Ils « souhaitent pouvoir continuer à travailler avec tous les diffuseurs du paysage audiovisuel français, publics comme privés ». Les salariés des agences Capa Presse, 17 Juin Media et Néria Presse, filiales de la société de production Newen, ont publié dimanche un communiqué, dans lequel ils expriment « leur vive inquiétude » après que des négociations entre leur maison mère et le groupe TF1 en vue d’un partenariat ont été rendues publiques.

Les signataires disent « redouter » que ce projet de rachat ne « menace la pérennité » de leurs productions destinées au service public, ainsi que des programmes qu’ils produisent pour les autres diffuseurs (Groupe Canal +, Groupe M6, Arte, NBC Universal etc.). Les trois filiales concernées sont à l’origine de plusieurs émissions bien connues du service public, à commencer par Faites entrer l’accusé, Les Maternelles ou Le Magazine de la santé et ont l’habitude de produire des reportages pour des magazines tels qu’Envoyé spécial ou Thalassa.

Un « attachement au service public »

Les salariés soulignent dans leur communiqué « leur attachement au service public », avec lequel elles ont noué « des liens de confiance depuis de nombreuses années », qui leur ont toujours assuré « une liberté éditoriale ».

Jeudi, le groupe TF1 et Newen ont révélé être « en négociation exclusive » « afin de nouer un partenariat dans le domaine de la production et de la distribution de droits audiovisuels ». Le premier groupe privé de télévision gratuite en France, propriétaire des chaînes TF1, TMC, NT1 et HD1, pourrait prendre une participation majoritaire dans Newen.

France Télévisions a répliqué en suspendant ses projets avec Newen, la société qui produit Plus belle la vie, la série emblématique de France 3.