«Charlie Hebdo»: La Une avec Morano en bébé trisomique fait polémique

CARICATURE «La bêtise, ce n'est pas la trisomie», a réagi ce mercredi la maman d'une enfant handicapée...

Fabien Randanne

— 

Détail de la Une de l'édition de «Charlie Hebdo» datée du 7 octobre 2015, avec une caricature signée Riss.
Détail de la Une de l'édition de «Charlie Hebdo» datée du 7 octobre 2015, avec une caricature signée Riss. — Riss - Charlie Hebdo

Un général de Gaulle caricaturé porte dans ses bras une Nadine Morano représentée en bébé emmailloté. « Morano, la fille trisomique cachée de De Gaulle », affiche, en titre, le nouveau numéro de Charlie Hebdo paru ce mercredi.

Triple référence

Le dessin de Riss fait allusion à la polémique soulevée par les propos de la députée européenne du parti Les Républicains, qui avait qualifié la France de pays « de race blanche ». Face au tollé provoqué, elle s’était défendue en affirmant qu’elle paraphrasait simplement Charles de Gaulle.

Par ailleurs, cette couverture fait aussi référence à Anne de Gaulle, la fille trisomique de l’ex-chef d’Etat et de son épouse Yvonne, morte à l’âge de 20 ans en 1948.

«La bêtise, ce n'est pas la trisomie»

Dès sa publication, cette caricature a suscité la controverse. Sur les réseaux sociaux, la Une de Charlie Hebdo fait l'objet de multiples commentaires. Celui qui sort du lot est signé Caroline Boudet. Cette maman, dont le témoignage d’amour envers sa fillette trisomique a fait le tour du monde au début de l’été, s’est exprimée sur Facebook. « Ta couv' me blesse, et en plus elle est ratée », s’émeut la jeune femme.

« Je rigole à tes mauvaises blagues depuis pas mal de temps», écrit-elle en préambule à l’adresse de Charlie Hebdo. « Laisse-moi te dire quelque chose: l'intelligence, c'est l'ouverture d'esprit, l'acceptation de l'autre. La bêtise, c'est le racisme, c'est l'intolérance, c'est Morano. La bêtise, ce n'est pas la trisomie. » « L’intelligence, ce n'est pas une question de gènes », conclut la jeune maman, tout en assurant qu’elle « soutient toujours » le journal.