Touchez pas à mon indépendance de journaliste !

©2007 20 minutes

— 

Les plumes se rebiffent ! Au Monde, aux Echos, les reporters passent à l'offensive pour préserver leur indépendance. Hier, les 220 journalistes des Echos ont signé une double page mordante en listant les censures exercées à la Tribune, propriété de Bernard Arnault, patron de LVMH. Osé, à la veille de se faire proba

blement racheter par l'intéressé !

Cette initiative, qui est sans doute une première en France, s'inspire de pratiques américaines. Le 5 juin dernier, les rédacteurs du Wall Street Journal, qui craignent d'être vendus à News Corp, le groupe de Rupert Murdoch, ont ainsi publié en Une une enquête : « Rupert Murdoch, une main sur l'info », où est brossé « son style agressif qui brouille les limites ». Les journalistes passent au crible la carrière du magnat des médias, et concluent : « Ses journaux ont fait des reportages qui ont servi les intérêts de son groupe News Corp. »

Clairement, les lignes bougent. « C'est la première fois qu'un journal se mobilise non pour sa survie, comme Libé ou Le Matin de Paris, mais pour son indépendance », note Jean-Marie Charon, sociologue des médias. Il était temps. « Les affaires, la politique et les médias sont devenus désespérément entremêlés en France », rappelle The Economist. Selon les calculs de l'hebdomadaire, près des trois quarts de la presse écrite sont contrôlés par Dassault et Lagardère. De fait, la France est un des rares pays où les groupes de médias sont entre les mains d'industriels ou de financiers, « et où l'on craint plus les actionnaires français qu'étrangers », note François Malye, président du Forum des Sociétés de journalistes.

Une triste exception française qui nous vaut tout de même d'être « le pays d'Europe où la presse est la plus combative », selon Nicolas de Decker, de l'Observatoire des médias en Europe. Libé serait même le journal du continent qui fait le plus grève ! Sur leur lancée, Les Echos ont proposé à Pearson des idées « innovantes » pour préserver leur indépendance. « En espérant qu'elles servent de modèle pour la presse. » A la pointe du combat !