« De nombreuses lettres sont drôles, bien tournées »

©2007 20 minutes

— 

Jean-Marcel Bouguereau, responsable du courrier au Nouvel Observateur.

Les lecteurs qui écrivent ont-ils un profil particulier ?

Non. Ils sont représentatifs de notre lectorat. Même si chacun lit le journal avec ses propres lunettes ! Par exemple, certains nous ont accusé de signer la perte de Ségolène, d'autres de descendre Sarkozy en flèche.

Le courrier est-il ronchon ou de qualité ?

Beaucoup de râleurs écrivent : on prend plus sa plume quand on n'est pas content. Et l'usage de l'e-mail favorise la violence. Mais de nombreuses lettres sont drôles, bien tournées, malignes. J'ai eu un moment envie de les compiler dans un bouquin.

L'interactivité est-elle réelle ou factice ?

Les chroniques publiées à côté du courrier essaient de jouer la transparence. Quand on explique nos choix, les gens s'amadouent vite. Ils sont ravis d'être écoutés. C'est une forme de démocratie participative !

hot line
Les deux responsables du courrier des lecteurs de Notre Temps, mensuel de Bayard destiné aux seniors, ne se contentent pas d'écouter les lecteurs : elles renseignent, orientent, guident les 860 personnes qui écrivent, appellent ou envoient des e-mails chaque mois. «Les trois quarts des gens nous appellent pour savoir comment faire soigner leur chat, trouver un médecin spécialisé, calculer leur retraite. On leur répond ou on leur donne des numéros d'hôpitaux ou de services publics.»