Canal+ : Vivendi acquiert les Studios de Boulogne pour «créer et distribuer encore plus de contenus»

TELEVISION Le groupe recentré sur les médias entend ainsi renforcer les moyens de production de Groupe Canal+…

20 Minutes avec AFP

— 

Le groupe français Vivendi annonce le succès de son offre publique d'achat auprès de la société d'édition de Canal+
Le groupe français Vivendi annonce le succès de son offre publique d'achat auprès de la société d'édition de Canal+ — Lionel Bonaventure AFP

Une ambition affichée qui se traduit dans les faits. Le groupe Vivendi a annoncé ce vendredi l’achat des Studios de Boulogne. Une acquisition qui « s’inscrit dans la volonté industrielle de Vivendi d’offrir à Groupe Canal + les moyens financiers et techniques de son développement », précise un communiqué. « Elle lui assure une plus grande maîtrise de ses moyens de production, lui permettant de créer et de distribuer encore plus de contenus », a encore ajouté Vivendi.

« Quatre vastes plateaux et de moyens techniques de grande qualité »

Fondés au début des années 1940, les Studios de Boulogne ont d’abord été un lieu de production consacré au cinéma avec notamment la réalisation de « plus de 300 longs-métrages » dont des classiques français à l’image de « Touchez pas au grisbi ».

Dotés de « quatre vastes plateaux et de moyens techniques de grande qualité », ces studios ont été par la suite entièrement rénovés en 2000 pour devenir un espace de réalisation de téléfilms et surtout d’émissions de télévision comme « Le Grand Journal » et le « Canal Football Club ».

Les Studios de Boulogne hébergent également la société de production Flab Prod, acquise par Vivendi en 2015, qui réalise notamment pour Canal + l’émission de mi-journée « La Nouvelle Edition ».

Stratégie d’acquisitions

Le groupe, qui dispose d’environ 9 milliards d’euros de trésorerie, poursuit ainsi sa stratégie d’acquisitions pour se renforcer dans les médias.

Vivendi avait annoncé début septembre être « entré en négociations exclusives pour devenir un partenaire minoritaire » du groupe qui naîtra de la fusion des sociétés de production Banijay et Zodiak, futur troisième groupe mondial de création de programmes.

Le groupe a également augmenté sa participation dans la plateforme internet de vidéo Dailymotion à 90 %, pour un montant global de 244 millions d’euros.