Le blogueur a-t-il viré l’animateur?

Alice Antheaume

— 

David Abiker et Daniel Schneidermann, sur le plateau de Arrêt sur images
David Abiker et Daniel Schneidermann, sur le plateau de Arrêt sur images — DR

«Je sais enfin ce qui m’est reproché», écrit aujourd’hui Daniel Schneidermann dont l’émission «Arrêt sur images» disparaît des grilles de France 5.

«Je sors du bureau de Claude-Yves Robin, directeur général de France 5, explique-t-il sur son blog. Ce qui m’est reproché, ce sont les colères, les questions, les interpellations que je vous fais partager ici (c’est-à-dire sur le Big Bang Blog) depuis le 13 juin, en pleine lumière, deux jours avant le tournage de la dernière d’Arrêt sur images. Il paraît que j’ai exercé "une pression intolérable vis-à-vis de la chaîne". J’ai porté des "accusations graves". J’ai fait des "sous-entendus". J’ai été "insidieux". Je me suis livré à des "accusations inqualifiables". Robin a utilisé tous ces mots. Autrement dit, j’ai porté l’affaire sur la place publique.»
 
Le Big Bang Blog aurait donc signé l’arrêt de mort de l’émission. Car, selon Schneidermann, on n’ébruiterait pas ainsi les bruits de coulisses, les «conversations de travail» avant l’annonce officielle de suppression d’«ASI», faite par la chaîne le 18 juin.
 
Contacté par 20 Minutes, France 5 n’a «aucun commentaire à faire».
 
Outre l’affaire «ASI», pour laquelle se mobilisent les internautes (une pétition circule sur le Net et a déjà recueilli plus de 110.000 signatures), il y a un autre dossier épineux: le licenciement ou non de Daniel Schneidermann, salarié de la chaîne et non de la maison de production qui gérait son émission.
 
«Jusqu’à la décision de la direction, ici, je ne dirai plus rien sur ASI (…). cela ne devrait pas être trop long. Claude-Yves Robin m’a assuré qu’on ne me laisserait pas mariner trop longtemps.»