Minc sur un siège éjectable

©2007 20 minutes

— 

Grand ménage au Monde. Alain Minc, dernier rescapé du trio historique qu'il formait avec Edwy Plenel et Jean-Marie Colombani, pourrait bien être éjecté à son tour.

Hier soir, les journalistes du quotidien ont rejeté à la quasi-unanimité, lors d'un vote à main levée, le renouvellement de son mandat comme président du conseil de surveillance du groupe. Pourquoi ? « Il a traversé la cour de l'Elysée », résume un cadre du journal. En gros, ses activités de conseiller de Nicolas Sarkozy sont jugées incompatibles avec son rôle de garant de l'indépendance du quotidien de référence. Demain, les vingt actionnaires doivent dire s'ils veulent aussi voir Minc partir. L'un d'entre eux devra lui succéder. Ambiance...