Audiences radio: RTL devance NRJ

RADIO Radio France a pâti de la grève, ce qui explique ses résultats décevants entre avril et juin…

Anne Demoulin

— 

Christopher BALDELLI, le Président du Directoire de RTL.
Christopher BALDELLI, le Président du Directoire de RTL. — Fabrice Dall'anese/RTL

Quelle est la radio la plus écoutée en France ? La nouvelle étude Médiamétrie des audiences radio, dite «des 126.000», a été publiée ce mercredi. Elle concerne la période entre avril et juin 2015. Une vague attendue notamment pour mesurer l’impact de l’importante grève à Radio France sur l’audience des radios publiques.

Le média radiophonique progresse légèrement, avec 43,2 millions d’auditeurs quotidiens (+1,1 % en un an), au profit des généralistes qui gagnent 457.000 amateurs en un an. Les musicales, en revanche, perdent 170.000 mélomanes.

Des motifs de satisfactions pour NRJ

Avec près de 6,4 millions d’auditeurs, RTL est la première radio de France entre avril et juin, avec une audience cumulée de 12 % en nette hausse par rapport à 2014. La radio de la rue Bayard recule toutefois légèrement par rapport à la très bonne vague de janvier à mars (-53.000). Des chiffres qui confirment une saison réussie, notamment grâce au succès des Grosses Têtes de Laurent Ruquier.

RTL se place devant la musicale NRJ, première radio de France durant cinq vagues depuis la rentrée 2013, qui recule à 11,7 %, soit 6,2 millions d’auditeurs chaque jour. La station a perdu 662.000 auditeurs perdus (-9,6 %) par rapport à la vague avril/juin 2014, la plus forte baisse toutes radios confondues. La station perd également 53.000 fidèles par rapport à la vague précédente. La station enregistre toutefois sa deuxième meilleure saison depuis dix ans, la saison 2014 était particulièrement réussie.

France Inter plombé par la grève à Radio France

La grève à Radio France a eu un effet sur le rebond mesuré depuis la rentrée sur France Inter. Avec une audience cumulée à 9,7 % et 5,2 millions de fidèles, la radio publique gagne 394.000 auditeurs sur un an (+8,3 %) mais cette comparaison altérée par les très mauvais chiffres de 2014. La station, qui avait lancé une grille revue de fond en comble à la rentrée, perd 480.000 auditeurs en une vague.

Après une rentrée difficile à la suite du départ de Laurent Ruquier pour RTL, Europe 1 progresse légèrement avec 8,9 % d’audience cumulée contre 8,7 % lors de la vague avril/juin 2014. La station de la rue François-Ier gagne 127.000 auditeurs et compte désormais près de 4,7 millions de fidèles. La radio aurait pu profiter d’avantage de la grève de sa concurrente publique.

Plus bas niveau historique pour France Info

Avec 178.000 nouveaux venus en un an (+4,4 %), RMC dépasse à nouveau France Info. La station publique perd 36.000 fidèles en un an et 373.000 par rapport à la vague précédente (-8,6 %). Elle perd tout comme France Inter le gain de la rentrée de septembre dernier et enregistre avec 7,4 % d’audience cumulée, son plus bas niveau historique de la station. Idem pour France Bleu, qui, avec 3,8 millions d’auditeurs, perd 89.000 fidèles (-2,3 %) en un an et surtout 213.000 en une vague (-5,3 %).

Du côté des musicales, après le leader NRJ, Fun Radio confirme sa deuxième place avec 3,5 millions d’auditeurs et 6,5 % d’audience cumulée. La station perd 250.000 paires d’oreilles (-6,7 %), tout comme Skyrock qui perd 197.000 (-5,5 %) en un an. Virgin Radio confirme ses bons chiffres.