Agnès Saal à l'INA en juillet 2014.
Agnès Saal à l'INA en juillet 2014. — DOMINIQUE FAGET / AFP

JUSTICE

Frais de taxi à l'Ina: Une enquête ouverte pour «détournement de fonds publics aggravé»

Le parquet a ouvert le 20 mai une enquête au sujet des frais de taxi de l'ex-présidente de l'INA...

Nouveau rebondissement dans l’affaire des frais de taxi d’Agnès Saal à l’INA. Le parquet a ouvert une enquête préliminaire ouverte dès le 20 mai pour « détournement de fonds publics aggravé », a informé le parquet à l’AFP, ce mardi.

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a quant à elle annoncé au Parisien avoir transmis à la justice le dossier concernant les frais de taxi de l’ex-présidente de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) Agnès Saal.

Plus de 40.000 euros de frais de taxi

Nommée à la tête de l’Ina en 2014, Agnès Saal a été poussée à la démission fin avril après avoir été épinglée pour avoir dépensé plus de 40.000 euros de taxis en dix mois, dont 6.700 euros par son fils qui disposait de son code de réservation auprès de la compagnie G7.

Elle avait été nommée en remplacement de Mathieu Gallet, nommé à la tête de Radio France, et également visé par Anticor pour des contrats passés sous sa présidence de l’Institut national de l’audiovisuel entre 2010 et 2014.