Laurent Ruquier anime «Les Grosses Têtes» sur RTL.
Laurent Ruquier anime «Les Grosses Têtes» sur RTL. — Elodie Grégoire

MEDIAS

Caroline Fourest bannie d'«ONPC»: Laurent Ruquier clôt la polémique, et s’«en fiche»

En conférence de presse ce mardi pour présenter l’émission spéciale des «Grosses Têtes» attendue sur France 2, Laurent Ruquier a évacué le conflit avec Caroline Fourest…

Caroline Fourest s’estime «excommuniée» après la décision de Laurent Ruquier, annoncée samedi, de ne plus jamais l’inviter dans «aucune de ses émissions». L’animateur, lui, est passé à autre chose. C’est en tout cas le message clair qu'il a fait passer ce mardi en rétorquant avec un grand sourire, alors qu’il présentait le contenu de l’émission spéciale Grosses Têtes bientôt diffusée sur France 2, «Je m'en fiche». 

A lire: Notre portrait de Caroline Fourest

«La justice tranchera»

«Je n’ai tellement plus envie de parler de ça! J’ai dit ce que j’avais à dire, et ça n’intéresse que le microcosme parisien», a lancé l’animateur. «Pour la suite, la justice tranchera et on verra qui avait raison».

Laurent Ruquier bannit Caroline Fourest de ses émissions, elle réplique

«Ça ne me préoccupe absolument pas»

Laurent Ruquier avait justifié samedi sur le plateau d’On n’est pas couché sa décision de ne plus inviter Caroline Fourest en assurant qu’elle avait «menti» lors de son passage début mai et son affrontement très commenté avec Aymeric Caron. «Elle a menti en disant qu’elle avait gagné en appel [Après une condamnation pour avoir diffamé une jeune fille musulmane voilée], ce n’est pas vrai (…) Je ne veux pas qu’on me mente, surtout quand c’est au détriment d’un de mes collaborateurs [Aymeric Caron]», disait-il samedi. De son côté, Caroline Fourest nie avoir menti, et dit s'être référée à un message de ses avocats. 

Le sujet ne sera en tout cas pas évoqué samedi prochain sur France 2. L'animateur n’a, dit-il «aucune raison» d’y revenir une seconde fois. «J’ai dit ce que j’avais à dire. Je m’en fiche, je suis déjà passé à un autre dossier». Et d'insister, toujours aussi souriant: «Ça ne me préoccupe absolument pas!»