Bayard presse apprend à cinq millions de jeunes lecteurs comment aimer davantage la planète

PRESSE Ce mois d'avril, les dix-huit magazines du groupe de presse jeunesse Bayard abordent tous le thème de l'énergie...

Joel Metreau

— 

Des magazines Bayard Jeunesse consacré à l'énergie, en avril 2015. Lancer le diaporama
Des magazines Bayard Jeunesse consacré à l'énergie, en avril 2015. — J. Metreau / 20 Minutes

L’initiative est inédite, du moins en Europe: dix-huit magazines jeunesse abordent dans le même pays, le même mois, un même thème. Il s’agit des titres du groupe Bayard qui s'adressent à cinq millions de lecteurs et traitent tous en couverture ce mois-ci de la transition énergétique. Un pari audacieux pour le groupe de presse qui réunit Bayard et Milan. «C’est sûr qu’on ne va pas en écouler davantage, sourit Corinne Vorms, éditrice déléguée chez Bayard Jeunesse. Un Youpi sur l’énergie ne va pas connaître les mêmes ventes qu’un numéro consacré aux pirates ou aux dinosaures.»

Produire du carburant avec des algues

Pourtant, le mensuel Youpi parvient à expliquer aux 5-8 ans, de manière concise et illustrée, l’histoire de la production de pétrole et à détailler les énergies renouvelables. En prime, quelques expériences faciles à réaliser pour comprendre ce qu’est l’énergie. De son côté, entre un sujet sur Boko Haram et un autre sur l’équipe de gamers  professionnels Millenium, Phosphore raconte aux ados l’énergie du futur: produire du carburant avec des algues, transformer le bruit en énergie, utiliser sa main comme une pile…

 

L'expérience du minifour solaire proposée par le magazine Images Doc (pour les 8-12 ans). - Bayard Jeunesse

 

«Un journalisme de solutions»

La forêt, l’eau, le microcrédit… Depuis sept ans, les éditions Bayard et Milan accompagnent le développement durable durant un mois au cours de cette initiative appelée «J’aime ma planète». Un engagement fort. «Notre posture éditoriale, c’est la pratique d’un journalisme de solutions, note Corinne Vorms. Un problème implique une solution.» Et dans le cas de l’énergie, ces problèmes seront abordés lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris (ou «Cop 21»), qui se tient du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Fiabilité du contenu

Pour les journalistes de Bayard, le défi c’est d’abord d’être le plus pédagogique possible sur un thème pas toujours évident à expliquer. «Le thème a été décidé avant l’été, longtemps à l’avance, car il faut beaucoup de temps pour le transformer en sujets jeunesse, souligne l’éditrice déléguée. D’autant plus qu’il y a tout un processus d’allers-retours des articles, de relectures, notamment par des scientifiques.» Au final, une fiabilité du contenu, qui peut aussi servir à des enseignants, en cours ou sur leurs blogs.

«La beauté et la fragilité de notre planète»

«La conscience des enfants s’est élargie au monde entier. Pour eux, nous essayons de mettre en lumière et la beauté et la fragilité de notre planète», déclare Pascal Ruffenach, cité dans un communiqué de Bayard Presse. Un message auquel est sensible le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. En collaboration avec Bayard, il a fait éditer un livret de 8 pages à destination des 7-11 ans sur l’énergie (téléchargeable ici en PDF). Mais comme on n’oublie pas de s’amuser, un jeu des 5 familles «Stopogaspi» (téléchargeable ici en PDF), créé avec Véolia, permet d’apprendre les bons gestes pour l’environnement. Dans la famille Plastikoul, on demande le recyclage!