VIDEO. Radio France: Tout comprendre sur la grève

RADIO Le groupe radiophonique public connaît sa grève la plus longue depuis dix ans...  

Anne Demoulin

— 

La Maison de la radio, siège des stations de Radio France, à Paris
La Maison de la radio, siège des stations de Radio France, à Paris — Joel Saget AFP

Voilà maintenant 9 jours que l'antenne de Radio France est perturbée quasi quotidiennement. Il s’agit de la grève la plus longue qu’ait connue la Maison ronde depuis dix ans, et elle n'est pas terminée, puisqu'elle a est reconduite jusqu'à lundi. Explications.

Pourquoi les salariés sont en colère?

Radio France doit dégager 50 millions d’euros d’économies d’ici à 2019. Le PDG de Radio France planche sur un plan qui envisage la suppression d’un des deux orchestres, la refonte des modes de production, la fermeture de certaines ondes, et aussi la diminution des effectifs.

La direction de Radio France a d’ailleurs annoncé le mardi 24 mars lors d'un CCE extraordinaire qu'elle travaillait sur un plan de départs volontaires de 200 à 300 salariés seniors, afin d'économiser 24 millions d'euros de masse salariale d'ici 2019

Pourquoi ce plan d’économie?

Le budget 2015 de Radio France affiche un déficit de 21,3 millions d'euros, du jamais vu dans l'histoire du groupe.

Le syndicat Sud a dévoilé, selon Les Echos, un document de travail de la direction de Radio France qui estime que «si rien n'est fait d'ici là», Radio France fera face à un déficit de 50 millions d'euros en 2019 et à un trou dans la trésorerie de 288,7 millions d’euros.  

C’est quoi ce chantier?

D’un côté, Radio France a moins de revenus. L'Etat n'avait pas versé toute la ressource, issue de la contribution à l'audiovisuel public, qu'elle doit à Radio France, selon Télérama, les revenus issus de la publicité ont baissé à la suite de la réforme de la publicité de l’audiovisuel public mise en place par Nicolas Sarkozy.

De l’autre, le groupe a fait face à de plus en plus de dépenses. L’augmentation de la taxe foncière, des investissements liés aux nouveaux médias, et mathématiquement, sa masse salariale augmente chaque année. Celle-ci atteint 388 millions d'euros, soit 60% de son budget annuel (650 millions), selon les chiffres des Echos.

Et surtout, le chantier de réhabilitation des locaux, entrepris en 2009, qui devait coûter 333 millions, frôle les 584 millions!

Qui fait grève à Radio France?

Cinq des syndicats du groupe public ont déposé des préavis de grève illimitée: CFDT, CGT, SNFORT, SUD et l’UNSA. Le SNJ n'a pas appelé à cette grève.

Moins de 10% des salariés font grève sur les quelque 4.600 équivalents temps pleins employés par le groupe. Ils sont cependant suffisamment nombreux pour perturber l’antenne.

La grève a-t-elle commencé à cause du bureau de Mathieu Gallet?

Les préavis de grève ont été déposés le 13 mars et rendus publics le 16 mars, la grève a commencé le 19 mars. Les révélations des dépenses attribuées à Matthieu Gallet dans les éditions du 18 et du 25 mars du Canard Enchaîné ont attisé la colère mais elles n’ont pas déclenché le mouvement de grève.

Quelles sont les revendications des syndicats?

Les  préavis portaient sur l'arrêt des «externalisations» de certaines activités comme le ménage, le maintien des «formations musicales»,«l'abandon de la réforme des modes de production» et «le maintien des effectifs» dans le réseau France Bleu.

Et l’Etat dans tout ça?

L’Etat, tutelle du groupe public par l'intermédiaire du ministère de la culture, travaille avec la direction à un contrat d'objectifs et de moyens qui fixera les ressources du groupe jusqu'à 2019. Fleur Pellerin a pris la main ce mercredi dans la crise qui paralyse Radio France en sommant son président Mathieu Gallet de présenter d'urgence «un projet précis» pour l'entreprise et de rétablir le dialogue avec les salariés. Manuel Valls est intervenu ce vendredi exgeant «que cette grève s'arrête. Il faut que le dialogue social reparte sur de bonnes bases» et plaçant Mathieu Gallet devant ses responsabilités. Un appel qui n'a pas convaincu les salariés qui ont décidé ce vendredi de reconduire la grève jusqu'à lundi.