Radio France: «Il faut que cette grève s'arrête», déclare Manuel Valls

MEDIAS Le premier ministre a également déclaré ce vendredi que Mathieu Gallet, le PDG du groupe, devait «assumer pleinement ses responsabilités»… 

A.G.

— 

Le premier ministre Manuel Valls, le 25 mars 2015.
Le premier ministre Manuel Valls, le 25 mars 2015. — WITT/SIPA

C’est historique. Ce vendredi correspond au neuvième jour de grève à Radio France. Le Premier ministre, Manuel Valls, a déclaré qu'il fallait «que cette grève s'arrête» et que le PDG, Mathieu Gallet, devait «assumer pleinement ses responsabilités».

«Il faut que cette grève s'arrête. Il faut que le dialogue social reparte sur de bonnes bases et il faut que Mathieu Gallet, comme la ministre [de la Culture] Fleur Pellerin lui a demandé, nous fasse des propositions pour redresser Radio France. Il faut que Mathieu Gallet assume pleinement ses responsabilités», a déclaré Manuel Valls sur Radio classique/iTélé.

Rétablir le dialogue avec les salariés

«Et sinon?» l'a relancé le journaliste. «Il faut que Mathieu Gallet assume pleinement ses responsabilités. Je vous rappelle qu'il a été nommé par le CSA», a-t-il répété. Le gouvernement a pris sèchement la main mercredi dans la crise qui paralyse Radio France, en sommant son président, Mathieu Gallet, de présenter d'urgence «un projet précis» pour l'entreprise et de rétablir le dialogue avec les salariés.

Fleur Pellerin avait fait savoir mercredi qu'elle avait «convoqué» Mathieu Gallet et lui avait demandé de fournir «sous 15 jours des propositions précises et fermes» sur la stratégie de l'entreprise.