Avant 20 h, les médias ont joué aux devinettes

©2007 20 minutes

— 

Dimanche, les médias français ont pris des airs de Radio-Londres aux grandes heures de 39-45 : pas de « sanglots longs des violons de l'automne », mais force cryptages pour annoncer le débarquement de Sarkozy à la tête de l'Etat. Dès 17 h, pour embruns.net, « le ciel est bleu en Suisse », référence à la couleur de la droite et aux médias étrangers autorisés à divulguer la tendance. A 18 h 15, liberation.fr glisse que « des informations non confirmées au sein du parti font état d'une victoire de Nicolas Sarkozy ». Tandis que des SMS le confirment aux inscrits sur echovox.com contre 1,50 €. « Une parade légale pour diffuser l'info en France existe », se félicite Sylvain Boj, DG suisse d'Echovox.

Le bal du cryptage s'emballe avec le début des soirées télé. Sur France 2 et France 3, le QG de Sarkozy résonne déjà de francs « On a gagné ! » dix minutes avant 20 h. Sur TF1, une reporter risque à 19 h 45 un « Il est temps que le visage du vainqueur apparaisse ». La loi française promet 75 000 € d'amende en cas de divulgation avant 20 h : il semble qu'elle n'ait pas vraiment d'effet dissuasif.