VIDEO. Crash en Argentine: «Dropped» consistait à lâcher huit champions sportifs dans la nature

ACCIDENT La première saison française de «Dropped» devait être diffusée cette année...

20 Minutes avec AFP

— 

Une photo des participants de l'émission Dropped diffusée sur le compte Facebook de Philippe Candeloro.
Une photo des participants de l'émission Dropped diffusée sur le compte Facebook de Philippe Candeloro. — Capture d'écran Facebook/DR

«Dropped», nouveau jeu d'aventures de la chaîne française TF1, dont le tournage a été endeuillé lundi par un crash d'hélicoptères qui a fait dix morts, consiste à «lâcher» des champions en pleine nature.

La première saison française de «Dropped», qui devait être diffusée cette année, avait pour cadre l'Argentine et affichait un casting prestigieux: les nageurs Alain Bernard et Camille Muffat, la cycliste Jeannie Longo, le footballeur Sylvain Wiltord, la navigatrice Florence Arthaud, le boxeur Alexis Vastine, la snowboardeuse Anne-Flore Marxer et le patineur Philippe Candeloro.

Parmi eux, Camille Muffat, Florence Arthaud et Alexis Vastine ont perdu la vie dans la collision de deux hélicoptères.

Leur mission : rejoindre la civilisation par leurs propres moyens

Le concept de l'émission, venu de Suède, consiste à déposer des sportifs professionnels en hélicoptère dans un lieu reculé, avec pour mission de rejoindre la civilisation par leurs propres moyens, afin de recharger leur portable et d'appeler le présentateur de l'émission.

«Dropped», produit par la société ALP (également productrice de Koh-Lanta et de Fort Boyard), voulait mettre sur un terrain difficile des gens «hors normes par leur palmarès» qui ont «des capacités d'adaptation» pour une expédition «en harmonie avec la nature», expliquait récemment dans la presse Louis Bodin, le «Monsieur Météo» de TF1, choisi pour présenter l'émission.

«Forcément la logistique, les conditions sont parfois un petit peu compliquées» mais «avec l'équipe qui est en place, qui a déjà beaucoup d'expérience, ça se passe très, très bien», avait-il raconté au Figaro lundi, avant l'accident.

Au tout début du tournage, les sportifs avaient été embarqués à bord d'un hélicoptère, les yeux bandés, sans savoir où ils allaient atterrir, avant d'être largués dans la nature avec juste une réserve d'eau - et une balise GPS par sécurité, avait expliqué la production au Figaro. A charge pour eux de trouver de la nourriture, se construire un abri, etc.

En Suède, «Dropped» a été lancé en 2014, avec des champions nationaux. La deuxième saison du jeu, tournée en Argentine, au Népal et au Kenya, et finalement remportée en janvier par l'ex-footballeur d'Arsenal Anders Limpar, a enregistré des records d'audience dans le pays.

En Norvège, le programme «Dropped - Heltenes kamp» («Le combat des héros»), qui met en scène l'ex-championne de handball Kjersti Grini notamment, n'a pour l'instant qu'une saison au compteur, tournée l'automne dernier, avec une étape en Argentine, à l'endroit où la tragédie s'est produite.

Médecins et gardes armés

Face aux dangers inhérents au concept de l'émission, l'équipe était accompagnée de médecins et, à certains endroits, de gardes armés.

«Quand on bosse sur une production TV aussi ambitieuse que ''Dropped'', la sécurité est évidemment au centre des préoccupations», a réagi son présentateur, l'ex-cycliste professionnel Dag Otto Lauritzen, cité par la chaîne norvégienne TV2. «Pour notre production, nous avions avec nous deux experts des questions de sécurité qui avaient fait un gros travail en amont du tournage et qui accompagnaient chacune des deux équipes pendant tout le tournage».

Un autre jeu d'aventures de TF1, Koh-Lanta, avait été interrompu en 2013 lors du tournage de la 13e saison après la mort du candidat Gérald Babin, suivie du suicide du médecin du programme. Depuis l'émission est revenue à l'écran l'automne dernier.