Les journalistes, proies des milices

©2006 20 minutes

— 

Fatale carte de presse. Pour la 17e Journée internationale de la liberté de la presse, à laquelle 20 Minutes s'associe, Reporters sans frontières (RSF) dresse la longue liste des « prédateurs » de la liberté d'expression. Trente-quatre chefs d'Etat et groupuscules armés ont assassiné, intimidé ou torturé des journalistes en 2007. « La violence se privatise. De plus en plus de milices pratiquent ces exactions, ce qui rend les choses encore plus difficile pour nous, car elles se foutent de la pression internationale ! », s'inquiète Robert Ménard, de RSF. Cette année, le président du Laos et celui de l'Azerbaïdjan, ainsi que les cartels de la drogue mexicains, entrent dans la blacklist.