«The Economist» nomme pour la première fois en 171 ans une femme à sa tête

PRESSE Zanny Minton a été nommé directrice de la rédaction de «The Economist»…

Benjamin Chapon
— 
Zanny Minton-Beddoes le 8 octobre 2013 à Washington
Zanny Minton-Beddoes le 8 octobre 2013 à Washington — SAUL LOEB / AFP

Le magazine ultralibéral britannique The Economist a dérogé à une règle tacite vieille de 171 ans en nommant, pour la première fois de sa longue histoire, une femme à la tête de sa rédaction.

Vingt ans de boîte

Ex-économiste du FMI,  Zanny Minton Beddoes travaille au magazine depuis 1994. Elle prendra ses nouvelles fonctions le 2 février. Dans le communiqué qui annonce sa nomination, elle se dit «ravie d’avoir l’opportunité de diriger The Economist. Il s’agit de l’une des plus grandes institutions du journalisme avec une équipe extraordinairement talentueuse.»

Plusieurs observateurs notent que dans les mois à venir, les deux plus prestigieux journaux britanniques pourraient être dirigés par des femmes. Janine Gibson, rédactrice en chef du site du Guardian est pressentie pour succéder à Alan Rusbridger à la tête du quotidien britannique.