Les jeux qui seront bientôt sur vos écrans

TELEVISION Inventaire des programmes présentés à Cannes.

Raphaëlle Baillot

— 

Voici quelques-uns des programmes les plus marquants présentés par The Wit. Attention, certains d’entre eux pourraient bien faire paf dans la face du PAF !

  • «Are you Smarter than a fifth grader», Etats-Unis, distributeur Reveille International. Carton mondial assuré ! Ce jeu, lancé le 27 février dernier sur la Fox, a conquis d’emblée 27 millions d’Américains et a déjà été préempté par sept pays dont la France. Les participants adultes se mesurent à des élèves de CM2 sur des questions issues de leur programme scolaire… ce qui donne des résultats rigolos (ou affligeants, c’est selon le point de vue) : un diplômé de l’université d’UCLA s’est fait recaler. Au piquet ! Diffusion probable sur M6.
  • «Pirate Master», Etats-Unis, distributeur Marc Burnett Productions, inédit. Cette téléréalité, très attendue cet été outre-Atlantique, surfe sans vergogne ni quartiers sur la vague «Pirates des Caraïbes». Il s’agit pour 16 personnes d’embarquer à bord d’un vrai bateau-flibustier pour trouver un trésor d’un million de dollars caché sur une île. A l’aide d’une boussole et de quelques énigmes à résoudre. Planque-toi, Robert Louis Stevenson.
  • «The Rich List», Etats-Unis distributeur 12Yard. Ce jeu n’a pas vraiment marché aux States, mais carbure en Australie. Deux équipes formées d’un duo d’inconnus s’affrontent, en pariant sur les performances dont elle croit ses adversaires capables. Chacune doit compléter des listes, type «citez 40 chansons des Beatles». Une sorte de «Cible», mais en plus lourd : rien n’empêche les joueurs de parier encore et encore tant qu’ils ne perdent pas: en théorie, les gains sont donc illimités ! Bientôt sur TF1.
  • «Identity», Etats-Unis, distributeur Reveille International. Ni plus ni moins qu’un ersatz de «Qui est qui». Le pitch : «Parmi ces douze illustres inconnus, qui chausse du 41? Qui est tatoueur pro? Qui est danseuse de cabaret?» Rien de neuf sous le soleil, mais de quoi rêver au transfert de Marie-Ange Nardi sur TF1.
  • «Grand Slam», Royaume-Uni, distributeur Sony Picture International. Pas moyen d’y participer à moins d’avoir gagné un autre jeu télévisé ! Dans ce format déjà adapté en Espagne et aux Etats-Unis, les winners de «Qui veut gagner des millions, ou du «Maillon faible» s’écharpent sur des questions de culture générale posées par un homme invisible. Seules présentatrices à l’écran, des bimbos commentent la joute façon match de boxe. D’aussi bon goût anglais que de la Jelly. Pas encore de diffuseur.
  • « Golden Ball », Royaume-Uni, distributeur Endemol, inédit. Ce jeu mollasson, et surtout complexe, débarquera cet été sur TV1, au Royaume-Uni. Les participants se voient octroyer 4 jolies boules dorées, tirées au hasard d’une machine à laver façon loto. Chaque sphère vaut une somme d’argent différente. Chaque joueur en montre deux mais gardent les autres secrètes, le but étant de réussir à bien échanger ses boules puantes (comprendre faiblement poundées). Vous n’avez rien compris ? Moi non plus. Pas encore de diffuseur.
  • « National Bingo Night », Etats-Unis, distributeur 20th Century Fox. Stress garanti pour les participants à ce jeu débilos qui commence en mai sur la Fox. En effet, pendant qu’il s’évertue à gagner une voiture ou un prix en plateau, le public joue frénétiquement au bingo. Si un seul membre du public coche tous les numéros de sa grille, vous vous en doutez, il hurle « Bingo ». Et le participant du plateau, gros Jean comme devant, perd tous ses gains. Monde cruel. Pas encore de diffuseur en France.
  • « Lost In Tokyo », Pays-Bas, distributeur Fremantle Media. Lancement à l’automne prochain aux Pays-Bas pour ce nouveau format de téléréalité. Douze voyageurs inexpérimentés s’y voient remettre les clés d’un appart’ à Tokyo. Pas facile de survivre dans la jungle urbaine japonaise, encore moins quand chaque semaine, il faut relever deux défis (du genre manger un poisson vivant ou s’essayer au karaté, cela va sans dire). Et convaincre le jury de 100 Japonais de vous garder encore 7 jours. Banzaï ! Pas encore de diffuseur en France.
  • « Fortune : Million Pound Giveaway », Royaume-Uni, distributeur BBC Worldwide. Simple, efficace, excellent : des inconnus en mal de cash viennent demander un coup de pouce à cinq riches qui ne savent pas quoi faire du million de livres qu’ils ont mis en jeu. Du coup, les fauchés redoublent d’éloquence - et à l’occasion, de baratin - sous vos yeux éblouis et celui de la caméra. Après, les nantis disent oui, ou bien ils disent non, voilà. Pas encore de diffuseur en France.
  • «What’s the big idea», Norvège, distributeur Zeal Television. Les équipes de ce reality show qui marche très bien en Norvège depuis février 2006 parcourent le pays à la recherche de la meilleure invention des «vraies gens». Ce programme, déjà adapté au Danemark, ne risque pas de faire des étincelles en France : «L’inventeur de l’année» de Fremantle occupe sur M6 le créneau des prétendants au concours Lépine. Ceci dit, on n’est jamais sûr de rien… Pas acquis en France.
  • «Esta tarde con esta gente», Espagne, distributeur IMG Média. La vie et l’œuvre d’une famille lambda au quotidien sous forme d’un JT, ça vous branche ? Les Espagnols, non : ce divertissement lancé en février le 3 mars dernier peine à trouver son public. Dommage, c’était une des seules idées innovantes de l’année en matière de divertissement cathodique. Pas acquis en France.