«Le Canard enchaîné» menacé, le parquet ouvre une enquête

PRESSE Dans son édition de mercredi, le journal satirique fait état de menaces reçues au lendemaine de la tuerie de Charlie Hebdo...  

20 Minutes avec AFP

— 

Dans une imprimerie, un ouvrier lit le journal satirique «Le Canard enchaîné».
Dans une imprimerie, un ouvrier lit le journal satirique «Le Canard enchaîné». — DELAGE JEAN-MICHEL/SIPA

Le Canard enchaîné fait état, dans son édition à paraître mercredi, de menaces reçues au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo, l'avertissant que cela allait être son «tour», ce qui a entraîné le renforcement de la surveillance du journal et l'ouverture d'une enquête du parquet.

«C'est votre tour»

«C'est votre tour», prévient ce message, qui dit que les journalistes vont être découpés «à la hache», affirme Le Canard dans son édition de mercredi.

«Vu le contexte», écrit Le Canard, «la surveillance a été renforcée et le procureur de la République a ouvert une enquête».

Le message a été reçu par mail jeudi 8 janvier, au lendemain de l'attaque contre Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts dont huit collaborateurs de l'hebdomadaire satirique.