«Ca va péter dans la rédaction»: Le journal «Le Soir» évacué

ALERTE A LA BOMBE Les locaux du quotidien belge, situés au centre de Bruxelles, ont été évacués après des menaces d'attentat...

Alice Coffin avec AFP

— 

Capture d'écran
Capture d'écran — Le Soir

Le Soir, quotidien francophone le plus lu en Belgique, a été évacué après des menaces d’attentat. Situé au centre de Bruxelles, le siège du journal belge a reçu un coup de téléphone. Le Soir raconte les événements à ses lecteurs sur son site.

«Ca va péter dans votre rédaction. Vous ne nous prenez pas au sérieux», a menacé l’appelant. Selon le récit du quotidien, «la revendication a été faite au nom de "l’extrême gauche"». L’individu, par téléphone, a précisé en avoir assez de la couverture de l’événement Charlie Hebdo qui «nourrit l’extrême droite». Il s’est identifié mais les vérifications sont en cours. La personne a appelé le numéro général du Soir qui le reliait à la personne de garde au central téléphonique.»

La rue Royale bouclée

Toute la rue Royale abritant le journal a été bouclée par les forces de l'ordre, a précisé l'agence de presse belge Belga. Cette alerte à la bombe est intervenue en début d'après-midi, alors que plus de 10.000 personnes défilaient dans les rues de Bruxelles dans le cadre d'une «marche citoyenne contre la haine et pour la liberté d'expression» à la suite des attaques sanglantes menées cette semaine à Paris.

Le Soir publié une photo sur via son compte twitter.