Attaque contre «Charlie Hebdo»: Forte émotion dans les rédactions en France

MEDIAS Les journalistes et les médias, bouleversés, font part de leur solidarité avec la rédaction et les collaborateurs de «Charlie Hebdo», victimes d’une fusillade mortelle ce mercredi… 

Anaëlle Grondin

— 

Un tweet de la rédactrice en chef Web de «L'Express» après la fusillade au siège de «Charlie Hebdo».
Un tweet de la rédactrice en chef Web de «L'Express» après la fusillade au siège de «Charlie Hebdo». — Capture d'écran 20 Minutes / Twitter

Un drame. L’attentat au siège de Charlie Hebdo ce mercredi matin a fait au moins douze morts. Le premier ministre Manuel Valls a affirmé que la France avait été «touchée dans son cœur» et que tous les Français étaient «horrifiés». En cette journée également tragique pour la presse et la liberté d’expression, les journalistes et les rédactions, sous le choc, ont tenu à afficher leur soutien à leurs confrères et au journal satirique après le carnage.

Peu après l’attentat, le directeur de la rédaction de Courrier International Eric Chol a ainsi publié le message suivant sur Twitter:

Les sociétés des journalistes et plusieurs médias lui ont emboîté le pas ce mercredi après-midi.

Au Figaro, les journalistes se sont rassemblés pour une minute de silence en hommage aux victimes de la fusillade, a fait savoir un reporter du journal, Benjamin Ferran, vidéo à l’appui:

Arrêt sur images, le Huffington Post, Mediapart, Libéweb et plusieurs autres journaux en ligne ont par ailleurs publié un texte commun, intitulé «Horreur, amitié, détermination».

Ces médias, qui se disent «abasourdis», témoignent leur «amitié pour ceux et celles que nous connaissons et nous aimons, et pour ceux et celles que nous ne connaissons pas.» Et ils préviennent: «Ce sont des journalistes qu’on a voulu tuer, c’est la presse qu’on a voulu abattre, c’est la liberté qu’on a voulu détruire. Eh bien, nous le disons: nous ne céderons pas.» «Dans les temps difficiles d’aujourd’hui, et les jours sombres qui se profilent, il est vital que la liberté continue, s’exprime, s’affirme. Nous continuerons notre travail d’information et de témoignage, avec encore plus de détermination et d’énergie que jamais.» 

France TV, Radio France et Le Monde aident à la survie du journal

Plusieurs rédactions ont par ailleurs diffusé un communiqué pour exprimer leur soutien à la rédaction de Charlie Hebdo. Les journalistes d’Arte se disent «profondément bouleversés par l’effroyable attentat» dont le journal satirique a été victime. De son côté, TF1 a souhaité «s’associer à la douleur des familles des victimes» et exprime «aux personnels du journal ainsi qu’aux forces de l’ordre et à tous ceux frappés par ce drame [sa] totale solidarité». La radio RTL, elle, a «tenu à dire avec force qu'elle sera toujours du côté de la liberté de pensée et d'expression contre la barbarie».

L'Agence France Presse a par ailleurs fait savoir qu'«à titre exceptionnel, en solidarité avec l’équipe de Charlie Hebdo et en hommage à la presse libre et indépendante, un live report sur l’odieux attentat» était disponible sur son site afp.com.  

En fin d'après-midi, France Télévisions, Radio France et Le Monde ont publié un communiqué commun annonçant qu'ils mettaient à disposition de Charlie Hebdo et de ses équipes «l'ensemble de leurs moyens humains et matériels nécessaires pour que Charlie Hebdo continue à vivre».