Marion Ruggieri, une «fille de bande»

RADIO Elle a grandi dans les studios de Radio France. La journaliste anime du lundi au vendredi l n'y en a pas deux comme Elle sur Europe 1...

Anne Demoulin

— 

Marion Ruggieri anime du lundi au vendredi, «Il n'y en a pas deux comme Elle».
Marion Ruggieri anime du lundi au vendredi, «Il n'y en a pas deux comme Elle». — Christophe Petit Tesson/Europe 1

Journaliste, romancière, chroniqueuse et animatrice, la fille d’Eve Ruggieri, Marion, s’est fait un prénom. Son émission hebdomadaire, Il n'y en a pas deux comme Elle, lancée en 2011 sur Europe 1, est diffusée depuis la rentrée du lundi au vendredi de 15h à 16h. Itinéraire d’une enfant douée.

«J’ai été biberonnée à la radio»

«L’essence de l’émission est restée la même, c’est-à-dire, passer en revue l’actualité et l’air du temps autour d’invités. Au lieu d’avoir cinq invités par émission, on en a deux, un principal et un coup de cœur», détaille Marion Ruggieri, qui écrit l’émission intégralement. «Le rythme quotidien requiert beaucoup d’énergie, mais j’adore ça», se réjouit-elle.

«J’ai été biberonnée à la radio, j’aime ce média où il y a l’intimité de la voix», poursuit la journaliste. «Ma mère me dit de parler plus lentement, ce que je tente d’appliquer», confie-t-elle.

«Eve Ruggieri, ce n’est pas non plus Elvis Presley!»

Dure d’être une fille de? «Eve Ruggieri, ce n’est pas non plus Elvis Presley!», lance l’animatrice. «Ma mère est un modèle, je suis fière d’elle. Sa notoriété a été, ni un catalyseur, ni un frein», résume-t-elle.  

Bac en poche, Marion Ruggieri, qui a «le goût de l’écriture», rédige des feuilletons d’été. Une journaliste du Canard enchaîné l’a «prend sous son aile, sans mauvais jeux de mots». Elle intègre la rédaction d’Elle: «Je m’y suis épanouie. J’ai commencé par le reportage. J’avais 20 ans, et envie d’aller voir le monde», se souvient la journaliste, toujours éditorialiste pour l’hebdomadaire.

Elle fait ses débuts sur France Info, grâce au regretté Philippe Chaffanjon. «Je faisais un billet d’humeur un matin sur deux à 7h55», se rappelle-t-elle.

«J’ai une idée de roman»

En 2008, elle sort son premier roman chez Grasset, Pas ce soir, je dîne avec mon père. «J’ai une idée de roman. Chez moi, ça demande de la concentration et du temps. Pour le moment, ma première mission, c’est la quotidienne sur Europe 1», précise-t-elle.

Elle s’essaye à la télévision dans Ça balance pas mal à Paris sur Paris Première ou dans Semaine critique! Sur France 2. «Je travaille sur un projet d’émission autour d’une bande de filles avec le  producteur Pierre-Antoine Capton», annonce-t-elle.

«Une fille de bande»

Car vie privée ou publique, Marion Ruggieri est «une fille de bande». «A Europe 1, je me suis fait ma petite bande où il y a des garçons, c’est nouveau! Je travaille dans un journal de femmes depuis plus de quinze ans !», s’amuse-t-elle avec un large sourire. Une bande qui distille une dose de bonne humeur les après-midi sur Europe 1.