Quand on aime l’internaute, on ne compte pas

MEDIAS L'audience de France24.com est-elle si élevée?

Alice Antheaume

— 

«On a 5 millions de visiteurs (uniques)», se réjouit dans «Libération» Alain de Pouzhillac, PDG de France 24, à propos du site web de la chaîne internationale. En regard de l'audience des autres sites web de chaînes de télé, ce chiffre paraît astronomique et la formulation floue.

Vérification faite, Nielsen NetRatings, panel spécialisé dans la mesure d’audience sur Internet, récuse le chiffre cité: «au mois de février 2007, France24.com compte 2,6 millions de visiteurs uniques au global dans les dix pays couverts par Nielsen NetRatings». Soit la moitié de ce qu’avance Alain de Pouzhillac.

Joint par téléphone, il explique son mode de calcul: «à partir des dix pays étudiés par Nielsen, on a essayé de faire une extrapolation sur les deux cent pays auxquels s’adresse France 24. Et encore, on a été prudent: on a discounté le résultat de 25 %».

Plus le nombre de visiteurs uniques d’un site web est élevé, plus la publicité s’y vend cher. Et en ces temps de sclérose publicitaire, on comprend l’intérêt de gonfler l’audience pour susciter l’appétit des annonceurs. Mais la doubler, est-ce bien raisonnable?

«Le chiffre n’est absolument pas gonflé, justifie Alain de Pouzhillac. Et puis, je viens du monde de la pub. Ce n’est pas pour leur mentir maintenant que je n’y suis plus».