Spotify rapporte plus aux artistes qu'iTunes en Europe

MUSIQUE Selon des chiffres de l'un des principaux éditeurs musicaux...

Philippe Berry

— 

Capture d'écran du site de Spotify
Capture d'écran du site de Spotify — dd

Taylor Swift s'est-elle trompée en quittant Spotify? Peut-être. En Europe, les royalties versées aux artistes par la plateforme suédoise de streaming ont dépassé les revenus des téléchargements iTunes, selon les chiffres de l'éditeur indépendant Kobalt Music, qui seront détaillés jeudi au Web Summit de Dublin.

Pour être clair, on ne sait pas si c'est vrai pour tout le monde, mais Kobalt représente un échantillon non négligeable de 6.000 artistes comme Kelly Clarkson, Gwen Stefani ou les Foo Fighters. Les droits d'auteur de la moitié du top 10 Billboard de cette semaine sont gérés par cette société britannique.

Le streaming représente 10% des revenus des auteurs

Selon Kobalt, les revenus générés par Spotify pour ses auteurs étaient 13% plus élevés que ceux d'iTunes au premier trimestre 2014. La tendance s'est inversée en moins de six mois, alors qu'iTunes rapportait 32% de plus que Spotify au 3e trimestre 2013. Au cours des neuf derniers mois, les revenus combinés Spotify+iTunes ont progressé de 5%.

Globalement, les royalties du streaming ont triplé au cours des deux dernières années et représentent désormais 10% des revenus de l'édition musicale (qui comprennent les ventes de disques et de DVD, le streaming, le placement à la télévision et les concerts, notamment).

Pour Taylor Swift –et les rares artistes qui sont encore de gros vendeurs– parier contre le streaming semble toutefois gagnant: son disque 1989 est l'album le plus vendu depuis 12 ans. De quoi faire taire les haters. Shake, shake, shake,shake, shake it off.