Les candidats à la présidentielle trahis par leurs mimiques

©2006 20 minutes

— 

Sans charisme facial, point de destin élyséen. Voilà la thèse soutenue par René Zayan, professeur de psychologie politique, dans l'excellent documentaire Coupez le son, diffusé demain sur Canal+ à 22 h 25. Les gestes et mimiques des candidats en diraient plus que tous les beaux discours pondus par leurs conseillers politiques. La preuve ? Ségolène est devenue populaire avant même d'avoir parlé ! « Quand on voit la brochette d'anti-charismatiques Strauss-Kahn, Fabius, Jospin... on comprend mieux le résultat de l'élection en 2002 », s'amuse l'expert.Hormis Chirac, comédien jusque dans ses mains, le docu n'épargne personne : Sarkozy a le bras agressif, Royal l'oeil arrogant et Bayrou le sourcil inexpressif. Pourtant, les candidats prennent des cours de « media-training ». Comme Nicolas Dupont-Aignan, filmé en pleine séance de coaching gestuel. « On en arrive à la "star-academisation" de la politique, à l'américaine », se désole Thierry Berrod, le réalisateur. Résultat, selon lui, pas de bulletins pour les mauvais comédiens.

Laure de Charette