Laura Ingalls, Nellie et les autres, sages aussi à la ville

PEOPLE Les comédiens de la «Petite maison dans la prairie» ne défraient pas la chronique...

©2006 20 minutes

— 

Laura Ingalls
Laura Ingalls — no credit

A défaut d'avoir beaucoup tourné, ils n'ont pas mal tourné ! Les comédiens de la célébrissime « Petite maison dans la prairie », diffusée sur NBC à partir de 1974 et actuellement sur Téva, sont aujourd'hui loin de défrayer la chronique people. Comme le confirme, amusée, l'ex-petite peste Nellie Oleson, alias Alison Arngrim, rencontrée hier à Paris. « On était tous des enfants stars d'Hollywood, et pourtant, aucun d'entre nous n'a dévié ! », dixit la jolie Américaine de 44 ans. Bien élevés par le pater familias Charles Ingalls joué par Michael Landon, mort en 1991 ? « Il a tenu l'équipe d'une main de maître pendant les sept ans de tournage à Los Angeles. Résultat, aujourd'hui, on s'envoie des e-mails avec les autres acteurs de la série, on se voit souvent. » Entre stars ? « Non, beaucoup ne sont pas célèbres, mais ils s'en fichent ! », assure Patrick Loubatière, avec qui Alison joue - dans un français tout frais - dans Confessions d'une garce de la prairie, au théâtre Dejazet en juin.De fait, Marie l'aveugle vit à Montréal avec ses deux enfants, Caroline se produit depuis dix ans à Broadway, Harriet Oleson, hindouiste, vit retranchée du show-biz, et Willie Oleson est courtier à New York. En fait, seule Laura a tourné - sans ses nattes - dans plusieurs séries, comme « Babylon 5 » ou « Nip Tuck ». Et Nels Oleson a été vu dans « Urgences ». Pas tous milliardaires alors ? « Je gagnais à l'époque 700 $ par épisode, se souvient Alison Arngrim. Et aujourd'hui je ne touche qu'une petite somme via les rediffusions aux Etats-Unis et les DVD. » En jouant les garces dans 208 épisodes, elle a donc gagné 145 000 $, moins que Jennifer Aniston en un seul épisode de « Friends ». C'est NBC qui encaisse les royalties à chaque fois que le générique où la petite Carrie tombe dans l'herbe est lancé, au Japon, en Australie ou en Afrique. Alison, elle, est à l'affiche de Le Deal, prochain film de Jean-Pierre Mocky, en salle le 14 mars. Elle rêve de (re)lancer sa carrière de comédienne en France. Dur, dur de se faire un nom au-delà de l'épicerie de Walnut Grove...

Laure de Charette