«Rentrée joyeuse» sur Europe 1, le «challenger» qui «a faim»

RADIO La station de la rue François-1er accueille Anne Sinclair et Alessandra Sublet tous les week-ends…  

Anne Demoulin

— 

L'animatrice Alessandra Sublet sur le plateau de «Vivement dimanche» en décembre 2013.
L'animatrice Alessandra Sublet sur le plateau de «Vivement dimanche» en décembre 2013. — PJB/SIPA

Une rentrée dans la bonne humeur à Europe 1. «On a fait l’an dernier une très belle saison avec la plus forte progression d’audience de toutes les généralistes, et du coup, ça nous met en confiance. C’est une rentrée joyeuse», se félicite Denis Olivennes, président directeur général d’Europe 1, lors de la conférence de presse de rentrée de la station. Un succès lié au fait qu’Europe 1 est une radio à la fois «exigeante et populaire, qui ne cède pas à l’élitisme au nom de l’exigence, et au populisme au nom de l’audience».

Forte de ces résultats, la station brandit son nouveau slogan «Europe 1, un temps d’avance» et ne cache pas ses ambitions.

«Europe 1 ou le temps d’avance», ça veut dire quoi?

«Une radio qui est dans la vie, le catalyseur d’une époque, qui est actuelle et qui sait précéder les tendances», détaille Fabien Namias, directeur général d’Europe 1. «On n’est pas la première radio généraliste, on a envie de le devenir. (…) On est des challengers, et à partir du moment où l’on raisonne comme des challengers, on a faim et on a envie d’avancer». La station de la rue François-1er est en effet la 3e radio généraliste de France après France Inter et RTL.

Une grille dans la continuité avec quelques nouveautés

«Europe 1 a guéri de sa maladie infantile. Chaque année, il fallait tout bazarder, tout changer, tout bousculer. Là, on sait qu’on a su plaire aux auditeurs et on a envie de créer des repères», analyse Fabien Namias.

Europe 1 capitalise donc sur les recettes qui ont marchées l’an dernier: Thomas Sotto aux commandes de la Matinale, Jean-Marc Morandini durant trois heures le matin, et Cyril Hanouna en remplacement de Laurent Ruquier à 16 heures.

Du côté des nouveautés, en semaine, Marion Ruggieri anime tous les jours «Il n’y en a pas deux comme elle» et Jean-Marc Morandini s’essaie au «Grand direct de la santé».

La station ouvre ses soirées avec le «Club de la presse» de Nicolas Poincaré où «les grandes voix d’Europe 1», de Robert Namias à Catherine Nay, en passant par Michèle Cotta et Gérard Carreyrou, débattent de l'actualité. Cette saison, Serge July, un ancien d’Europe 1, rejoint l’équipe.

Anne Sinclair et Alessandra Sublet le week-end

Plus de changement dans la grille du week-end où les auditeurs retrouveront Anne Sinclair chaque samedi de 8h35 à 9h pour un grand entretien et Nikos Aliagas, qui recevra les stars dans «Sortez du cadre» à 11h. A compter du 29 septembre, Alessandra Sublet animera chaque dimanche dès 11h son «Petit dimanche entre amis» et affirme être «au taquet». Des stars au service de l’objectif de la station, «continuer de progresser», résume Fabien Namias.