Arte lance l’application «Tracks» pour être à la pointe des contre-cultures

MEDIAS Elle vous permet de prolonger son émission culte sur smartphone ou tablette avec du contenu exclusif et propose une expérience «second écran» inédite pour la chaîne…

Anaëlle Grondin

— 

L'application mobile dédiée à l'émission «Tracks».
L'application mobile dédiée à l'émission «Tracks». — Arte

Si vous ne devez télécharger qu’une application ce jeudi, tapez «Tracks» dans l’App Store ou le Google Play. L’émission culte d’Arte consacrée aux contre-cultures et à la pop culture se décline désormais sur smartphone et tablette. Elle permet aux fans du magazine diffusé le samedi soir d’enrichir leur visionnage.

Fil d’actualités, bonus, meilleurs reportages, vidéos cultes… «On a un magazine qui vit au quotidien. Sur le Web, on a plus de libertés que 40 minutes d’antenne», s’enthousiasme Gilles Freissinier, directeur du pôle web d’Arte France. On n’est pas dans le "breaking news", mais dans le regard de la rédaction de "Tracks", l’actualité culturelle au sens large.»

Synchronisation avec la télé le samedi soir

Mais là où l’application est inédite pour Arte, c’est dans l’expérience «second écran» qu’elle offre aux téléspectateurs. Elle vous demande d’activer le micro pour reconnaître l’émission que vous êtes en train de regarder et affiche des bonus en temps réel (et en temps voulu). «Si l’on parle d’un artiste à l’antenne, on va retrouver ses sons et ses clips sur l’application, explique Gilles Freissinier. Pour une exposition, le lieu et la date s’affichent et il est possible de l’ajouter à son calendrier».

OCS proposait une expérience similaire avec des bonus pendant la diffusion de la saison 4 de «Game of Thrones» au printemps. Arte marche dans ses pas. «On s’adapte à ce qu'il se passe sur le numérique. C’est un aspect assez important», pour Gilles Freissinier. «Cela redonne à l’émission du samedi soir un côté exclusif car les bonus apparaissent pour la première fois sur l’application à ce moment-là.»   

Découvrir selon son humeur

L’application plaira beaucoup aux nostalgiques. Elle permet aussi d’avoir accès à une très grande partie des archives de «Tracks». «Dix-sept ans d’histoire de l’émission sont intégrées dans le mode "explorer", affirme le directeur du pôle Web d’Arte France. On se rend compte de tel ou tel artiste actuel était déjà dans "Tracks" il y a deux ou trois ans: ça permet de montrer ce côté avant-gardiste.» Plus insolite, certains contenus sont classés selon les humeurs. «Frissonnant», «hot», «exotique» ou «explosif», vous pouvez ainsi naviguer en vous laissant guider par votre état d’esprit.