Radio: Le grand chambardement de la rentrée

RADIO Le départ de Philippe Bouvard a eu de nombreuses conséquences sur les grilles des stations généralistes…

Anne Demoulin

— 

Cyril Hanouna, Laurent Ruquier, Vincent Moscato, Charline Vanhoenacker  et Natalie Dessay.
Cyril Hanouna, Laurent Ruquier, Vincent Moscato, Charline Vanhoenacker et Natalie Dessay. — M. Etchegoyen / Capa Pictures / Europe 1 // Abaca Press / RTL // F. Durand - K. Zihnioglu - Baltel / Sipa // F. Fife / AFP

L'après-midi est le grand enjeu de cette rentrée radiophonique. D’une part, le départ de Philippe Bouvard, qui a régné sur l'après-midi avec les «Grosses têtes» pendant trente-sept ans sur RTL, a bouleversé la donne. D’autre part, avec plus de 600.000 auditeurs perdus par le média l’an dernier, les stations font le pari de la nouveauté pour reconquérir le public.

RTL parie sur Laurent Ruquier

Aux commandes des «Grosses têtes» depuis le 25 août, le transfert de Laurent Ruquier d’Europe 1 à RTL, est extrêmement stratégique. L’enjeu pour la première radio généraliste de France est de savoir comment les auditeurs vont percevoir le départ de Philippe Bouvard. Un pari d’envergure aussi pour l’animateur, qui quitte Europe 1 après une 15e saison performante.

En 2000, Christophe Dechavanne n’avait pas réussi à convaincre les fidèles de l’émission culte. Et l'échec de Dechavanne avait profité à la concurrence, et notamment à «On va s’gêner» sur Europe 1.

«Le défi de Laurent Ruquier n’est pas évident», souligne Cyril Hanouna, qui a repris la case  laissée vacante par l’animateur d’«On est pas couché» sur Europe 1.

Europe 1 mise sur Cyril Hanouna

Dans l’espoir d’attirer d’éventuels nostalgiques de Bouvard, la concurrence a savamment préparé la riposte. L’animateur vedette de D8 met donc désormais «Les pieds dans le plat» de 16h à 18h30. L'émission, lancée à la rentrée dernière est rallongée et dure 2h30. Europe 1 mise à nouveau sur une émission de bande.

RTL et Europe 1 ont bagaré pour former leurs équipes de chroniqueurs. Laurent Ruquier a convaincu presque toute la bande d’ «On va s’géner» de le suivre rue Bayard. Au grand dam de RTL, Jean-Marie Bigard a choisi de rester rue François 1er. Europe 1 a débauché Jean-Pierre Foucault, salarié de RTL depuis treize ans.

RMC joue le match avec Vincent Moscato

RMC a choisi Vincent Moscato pour contrer Laurent Ruquier sur RTL et Cyril Hanouna sur Europe 1. Auparavant programmé de 18h à 20h, l’ancien rugbyman animera désormais un «Super Moscato Show» entre 16h et 19h.«Notre ambition, c’est de jouer ce match-là avec nos valeurs, le sport et l’actualité», a expliqué au Le Parisien Frank Lanoux, le patron de la station du groupe NextRadioTV.

France Inter gage sur des nouvelles voix

Le nouveau PDG de la station, Mathieu Gallet, a confié la refonte de la grille à Laurence Bloch. A 15h, Fabrice Drouelle raconte les grandes «Affaires sensibles» des cinquante dernières années, en lieu et place de l’émission culte «Là-bas si j’y suis» de Daniel Mermet.

A 16h, la soprano Natalie Dessay enchante les après-midi avec une émission baptisée «Classic avec Dessay». L’ex-chanteuse lyrique succède à Frédéric Lodéon, qui arrête au bout de vingt-deux ans son «Carrefour de Lodéon», pour animer le 16h-18h de France Musique.

A 17h, Charline Vanhoenacker prend le relai avec «Si tu écoutes, j’annule tout». Entourée d’une bande, elle décrypte l’actualité du jour de façon décalée. «Un jour dans le monde», à 18h15, marque le grand retour de Nicolas Demorand à Inter, qui fait le pari de consacrer une heure entière à l’actualité internationale.