Radio France: Première rentrée pour Mathieu Gallet

MEDIAS Le nouveau président de Radio France a présenté les grilles de rentrée et il y a du neuf, beaucoup de neuf... 

Annabelle Laurent
— 
Mathieu Gallet, PDG de Radio France, le 27 août 2014
Mathieu Gallet, PDG de Radio France, le 27 août 2014 — MARTIN BUREAU / AFP

«Il y a foule ce matin, lance Mathieu Gallet en introduction de la conférence de rentrée de Radio France. Et je me dis que ce n’est peut-être pas étranger au fait que c’est ma première rentrée». Il n’a sans doute pas tort. Face à l’ampleur des chantiers qui l’attendent, oui, ses réalisations vont être scrutées cette année.

>> Par ici, les sept chantiers de Mathieu Gallet 

19 nouvelles émissions pour France Inter

La grille de rentrée en est une première, et il y a du neuf, beaucoup de neuf. France Inter présente pas moins de 19 nouvelles émissions, France Info a revu sa grille en profondeur pour donner la priorité au direct… Les cinq autres chaînes ont présenté tour à tour, c’est la tradition, leur nouveau visage… A l’exception du Mouv’, bien à la peine et en pleine refonte. Son nouveau directeur Bruno Laforestrie «donne rendez-vous en 2015», pour une rentrée décalée à janvier. 

>> Par ici, Radio France veut redonner le «réflexe France Info»

Trois directrices

L’arrivée de Mathieu Gallet a déclenché au printemps une avalanche de nominations, et l’équipe de directions renouvelée est aussi féminisée, s’est félicité l’ex-PDG de l’INA. «J’avais dit qu’au moins deux femmes seraient nommées. Finalement il y en a trois devant vous.». Laurence Bloch (France Inter), Marie-Pierre de Surville (France Musique) et Anne Sérode (FIP).

«Redonner l’antenne aux auditeurs»

Mathieu Gallet résume sa «ligne directrice»: «Redonner l’antenne aux auditeurs. Je souhaite que le public soit mieux écouté, impliqué et considéré». D’où, notamment, la «nouvelle signature de marque de France Inter»: «Intervenez». «Il faut veiller à être en phase avec le public», «Je fais le pari de l’audience», ajoute Mathieu Gallet, sans quantifier ces objectifs.

L’objectif du numérique

On le sait, le numérique sera le chantier n°1 de Mathieu Gallet. IL cite la radio visuelle, qui se déploie sur France Inter, une trentaine d’émissions par semaine «désormais concues en interactivité avec les auditeurs», la refonte des sites, des nouvelles applis, la meilleure accessibilité des podcasts… «Si près de 70 % des jeunes écoutent la radio chaque jour, au moins 40 % d’entre eux le font sur leur mobile». C’est là qu’il faut aller les chercher.