Les propriétaires du «Monde» se disent prêts à racheter la chaîne LCI

MEDIAS Le groupe TF1 a fait part de son mécontentement...

20 Minutes avec AFP

— 

La chaîne de télévision TF1, contrôlée par le groupe Bouygues, a annoncé mardi le lancement d'une nouvelle restructuration, visant à réaliser 85 millions d'euros d'économies d'ici 2014, à l'occasion de la publication de résultats en pertes au troisième trimestre.
La chaîne de télévision TF1, contrôlée par le groupe Bouygues, a annoncé mardi le lancement d'une nouvelle restructuration, visant à réaliser 85 millions d'euros d'économies d'ici 2014, à l'occasion de la publication de résultats en pertes au troisième trimestre. — Thierry Saliou afp.com

Les propriétaires du groupe Le Monde se sont dit prêts vendredi à racheter LCI (groupe TF1) si cette chaîne restait en payant, alors que le Conseil supérieur de l'audiovisuel doit statuer la semaine prochaine sur son passage au gratuit.

«Les actionnaires majoritaires du Monde mènent cette réflexion depuis quelques semaines dans l'hypothèse où le CSA déciderait de laisser LCI en payant», a déclaré au Figaro le président du directoire du groupe Le Monde, Louis Dreyfus, au nom des trois propriétaires du Monde, Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, qui viennent également de racheter Le Nouvel Observateur. «Puisque les actionnaires de cette chaîne ont déclaré publiquement leur intention de fermer LCI, les actionnaires du Monde pourraient, le cas échéant, formaliser une offre de reprise dans un délai court», a-t-il ajouté.

«Nous ne sommes pas vendeurs de LCI», réplique TF1

En face, le groupe TF1 a fait part de son mécontentement : «Cette méthode relève d'une tentative inacceptable dont le seul but est de troubler la sérénité du CSA au moment de sa prise de décision». «Nous ne sommes pas vendeurs de LCI et espérons plus que jamais obtenir le passage de la chaîne en TNT gratuite», a ajouté le porte-parole de TF1.

Lundi, déjà, on apprenait dans la presse que BFMTV et i-Télé avaient proposé au Conseil supérieur de l'audiovisuel d'embaucher une partie des journalistes de LCI au cas où il refuserait de laisser la chaîne d'info passer en gratuit et que TF1 déciderait de la fermer.

Le CSA devrait se prononcer d'ici le 30 juillet sur le passage de LCI en gratuit, option combattue par ses rivales BFMTV (groupe NextRadioTV) et i-Télé (groupe Canal+). En cas de refus, TF1, maison mère de LCI, menace de la fermer.