Ivan Levaï évincé de France Inter: «On m'a rangé dans la catégorie des vieux cons caducs»

RADIO Entré pour la première fois à Radio France il y a quarante ans, Ivan Levaï a été remercié, révèle L'Opinion ce mardi...

Alice Coffin
— 
Ivan Levaï
Ivan Levaï — Sipa

La consternation. C’était le sentiment parfois le week-end à l'écoute de la revue de presse d'Ivan Levaï. En témoignent ces commentaires sur Twitter. Le journaliste en place depuis quarante ans semblait en effet ces derniers mois quelque peu dépassé par l'exercice, mélangeant les noms propres et les époques.

Si la rentrée 2014 de @franceinter pouvait se faire sans la revue de presse de Papy Levai d’avance merci! #retraite
— Cathclaire (@cathcllaire) June 21, 2014



Yvan Levaï change de sujet deux fois par phrase et raconte n’importe quoi #LT
— Maroui (@Maroui1) June 21, 2014



« Bonsoir Lionel Thuram! » - toujours aussi frais le samedi matin Ivan Levaï. @franceinter
— Guillaume Gendron (@g_gendron) June 21, 2014



Inter remercie Ivan Levai: « On s’est rendu compte qu’il faisait les mêmes blagues sexistes depuis 1994. »
—/rom/(@blogorom) June 24, 2014



 

«Il y en aura d'autres dans la charrette»

Les sorties misogynes d’Ivan Levaï avaient même engendré un article dans l'hebdo Télérama réclamant son départ. C’est chose faite, selon L’Opinion. La décision, jamais prise par Jean-Luc Hees, 63 ans, pendant son mandat, serait celle du nouveau PDG de la Maison de la Radio, Mathieu Gallet, 37 ans. «On m'a rangé dans la catégorie des vieux cons caducs...On m'a dit que je devrais montrer l'exemple et laisser la place aux jeunes», a réagi Ivan Levaï auprès de l'AFP. Il a aussi ajouté « j'en ai conclu qu'il y en aurait d'autres dans la charrette». Alors d'autres à venir?

«Le profil des grilles, je ne m’y intéresse qu’à la fin. Ce sont les patrons des chaînes qui travaillent à cela», avait déclaré Mathieu Gallet le 19 juin devant l’Association des Journalistes Médias. Que la décision de faire cesser la revue de presse d'Ivan Levaï soit la sienne ou celle de Laurence Bloch, la nouvelle patronne d’Inter, certains ont déjà émis quelques propositions d’autres changements. 

Tant qu’on y est à rendre le samedi matin vivable, et puisque @franceinter dégage Levaï @franceculture pourrait pas virer Finkie, enfin?
— Anémie Gordini (@FantaisieVF) June 24, 2014



Le samedi matin sur @f_inter, c’est Levaï, puis Barbier et Joffrin. Faut vénérer la radio de service public pour ne pas zapper.
— Xavier Frison (@xfrison) January 26, 2013