Ludwig von Beethoven président !

©2006 20 minutes

— 

André Santini qui passe un message aux Français sur fond de Chevauchée des Walkyries de Wagner, le cocktail est étonnant. « Digne d'un Spielberg », rectifie Sébastien Lancrenon, directeur de l'antenne de Radio Classique. C'est dans le cadre des « Elections classiques » de la station que des élus se plient à cet étrange exercice, chaque dimanche à 18 h. Ce programme original repose sur un principe simple : auditeurs et politiques votent pour leur morceau fétiche parmi la sélection de cinquante chefs-d'oeuvre classiques. « J'ai choisi les Walkyries pour leur puissance », admet ainsi Santini. Ultime clin d'oeil électoral, le scrutin musical court jusqu'au 6 mai, jour du deuxième tour de la présidentielle. Pour l'heure, les sondages donnent l'Hymne à la joie de Beethoven gagnant, talonné par le Clavier bien tempéré de Bach. « Schubert est le troisième homme », jubile Lancrenon.

R. Baillot