VIDEO. Le CRAN demande la démission d'Eric Zemmour après son «délire xénophobe» sur RTL

MEDIAS Le Conseil Représentatif des Associations Noires a aussi saisi le CSA après un billet du chroniqueur qui «appelle implicitement à une politique de purification ethnique»…

A.L.

— 

Eric Zemmour, écrivain et journaliste politique français.
Eric Zemmour, écrivain et journaliste politique français. — BALTEL/SIPA

«Eric Zemmour n’en est certes pas à son premier dérapage, mais il vient de franchir une ligne jaune», écrit le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN), qui demande sa démission d’RTL. En cause: un billet du chroniqueur du mardi 6 mai dans lequel il déclarait, à propos des derniers chiffres de la délinquance:

«Seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longue date l’immigration de masse, et protégées par des barrières naturelles, si elles n’ignorent nullement les trafics de mafia, échappent à cette violence de la rue. Notre territoire, privé de la protection de ses anciennes frontières, renoue dans les villes, mais aussi dans les campagnes, avec les grandes razzias, les pillages d’autrefois, les Normands, les Huns, les Arabes. Les grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacées par des bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains, qui dévalisent, violentent ou dépouillent. Une population française sidérée et prostrée crie sa fureur, mais celle-ci se perd dans le vide intersidéral des statistiques».

 

Retrouvez la vidéo en intégralité en cliquant ici.

Un «délire xénophobe»

Une «tirade digne des pires pamphlétaires des années 1930», un «délire xénophobe» qui «appelle implicitement à une politique de purification ethnique», dénonce le CRAN qui demande à RTL de l’«exclure définitivement de l’antenne». Le CRAN a par ailleurs saisi le CSA. «A entendre Eric Zemmour, on croirait la France d’aujourd’hui plongée dans une sorte de cauchemar médiéval, dévastée par des hordes d’étrangers, nécessairement voleurs et criminels, dans un climat d’apocalypse généralisée», écrit Louis-Georges Tin, président du CRAN, qui «invite RTL à mesurer la gravité des propos de Zemmour». «Cette violence paraît d’autant plus hallucinante que si celle-ci était mise en place, il pourrait bien faire partie des premiers convois, étant juif et d’origine algérienne».

Condamné en 2011

En 2011, Eric Zemmour avait été reconnu coupable de provocation à la discrimination raciale pour ses propos dans l’émission de télévision de Thierry Ardisson «Salut les terriens» sur Canal + où il affirmait «que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait». Le même jour, sur France Ô, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs «ont le droit» de refuser des Arabes ou des Noirs. Il avait également échappé à un licenciement au Figaro, le journal ayant finalement décidé de passer l’éponge. Il avait à l’époque défendu ses propos sur «les Noirs et les Arabes», assurant ne pas être un «provocateur», mais un observateur fidèle de la réalité qui refuse le «politiquement correct». Après sa condamnation, RTL avait demandé à son chroniqueur de «veiller au respect des valeurs humanistes de la station».