La lettre d’adieu de Jean-Luc Hees à ses «ami (e)s» de Radio France

RADIO Le PDG de Radio France a écrit aux salariés du groupe audiovisuel public à deux jours de l’arrivée de Mathieu Gallet à son poste…

Alice Coffin avec AFP

— 

Jean-LUc Hees
Jean-LUc Hees — Sipa

Les présidents de l’audiovisuel public en mode DRH. Alors que Rémy Pflimlin, président de France Télévisions a accordé une interview au Figaro dans laquelle il s’exprime surtout sur le plan de départs volontaires et les problématiques d’emploi du groupe, Jean-Luc Hees fait de même dans sa lettre d’adieu aux salariés de Radio France. Nommé en mai 2009, Jean-Luc Hees cède la place lundi à Mathieu Gallet. «Parmi mes sujets de fierté, permettez-moi d'inscrire la préservation de l'emploi», explique-t-il dans ce courrier où l’emploi occupe la place première. C’est la période qui veut cela sans doute. A moins qu’il soit plus compliqué de parler audience. Radio France a perdu un point d’audience cumulée depuis 2009.

Des changements en vue à la direction des stations

L’arrivée de Mathieu Gallet devrait aussi se traduire par des changements à la tête des six radios de Radio France. Stéphane Paoli, présentateur de l’émission «3D le journal» donnait dimanche un indice sur un éventuel changement à France Inter dirigé actuellement par Philippe Val, en indiquant au micro de la station qu’une femme devrait lui succéder.