Laurent Ruquier aux «Grosses Têtes»: «On est très serein», réagit Europe 1

MEDIAS «On savait que Laurent Ruquier discutait à droite à gauche», réagit le directeur de la communication d’Europe 1 auprès de «20 Minutes», alors que le  transfert de l’animateur à RTL, aux commandes des «Grosses têtes», vient d’être confirmé…

Anaëlle Grondin avec A.L

— 

Montage réalisé le 20 mars 2014 de photos des animateurs de radio Laurent Ruquier (G), prise le 31 août 2009 à Paris, et Philippe Bouvard (D), prise le 29 mars 2010 à Paris. Philippe Bouvard sera remplacé par Laurent Ruquier sur RTL pour animer "Les grosses têtes"
Montage réalisé le 20 mars 2014 de photos des animateurs de radio Laurent Ruquier (G), prise le 31 août 2009 à Paris, et Philippe Bouvard (D), prise le 29 mars 2010 à Paris. Philippe Bouvard sera remplacé par Laurent Ruquier sur RTL pour animer "Les grosses têtes" — Bertrand Guay, Philippe Desmazes AFP

Laurent Ruquier remplacera Philippe Bouvard sur RTL, à la rentrée prochaine. Un transfert important dans le monde de la radio puisque Philippe Bouvard, qui restera sur RTL, animait l'émission depuis 1977.  Une lourde perte pour Europe 1, aussi. La station perd son animateur phare. Comment a-t-elle laissé filer Laurent Ruquier, fidèle de la station depuis 15 ans et qui lui assurait de très bonne audiences, avec une hausse record de 300.000 auditeurs en un an pour «On va s’gêner?

«On a engagé un processus de renouveau profond la rentrée dernière avec l’arrivée de Wendy Bouchard, Thomas Sotto, etc. C’étaient des bons paris car aujourd’hui les audiences sont au rendez-vous. Apres le départ de Laurent Ruquier, on va continuer sur cette voie», réagit Thomas Pawlowski, directeur de la communication d’Europe 1, interrogé par 20 Minutes.

Europe 1 connaît le nom du remplaçant de Ruquier...

Au sujet de la suite pour «On va s’gêner». «On a déjà le nom de son remplaçant et on est très serein», poursuit Thomas Pawlowski qui n’a toutefois pas voulu dévoiler le nom du successeur et attendra la fin de la saison pour le faire.

... et «n'est pas tombé des nues»

«On n’est pas tombé des nues évidemment, on savait que Laurent Ruquier discutait à droite à gauche. Il voit les concurrents de temps en temps, c’est normal, c’est ce que font les animateurs.» Europe 1 a-t-elle essayé de négocier pour le faire rester? «On a discuté en bonne intelligence avec Laurent Ruquier. Il a fait son choix.»