Europe 1 attaqué pour sa campagne de pub sur les panneaux électoraux

ELECTION La radio colle des affiches à la gloire des ses animateurs sur les panneaux électoraux parisiens…

Benjamin Chapon

— 

La campagne de publicité d'Europe 1 à l'approche des élections municipales 2014.
La campagne de publicité d'Europe 1 à l'approche des élections municipales 2014. — Capture d'écran / 20 Minutes

Le candidat aux municipales à Paris du Parti Pirate attaque en justice Europe 1 pour sa campagne d’affichage sauvage. Me Jérôme Karsenti, avocat du Parti Pirate, a annoncé que l’audience en référé aura lieu jeudi à 11h30 au tribunal de grande instance de Paris qui statuera en urgence.

«C’est d’autant plus scandaleux qu’il est déjà difficile pour les petits partis de faire campagne et que les panneaux électoraux sont un des rares moyens de communication à leur disposition, a dénoncé Me Karsenti. Mais ils ont soigneusement évité de s’en prendre aux panneaux des grands partis comme l’UMP ou le PS.»

«Pas spécialement visé»

La campagne de publicité d’Europe 1 présente les grandes figures de la radio avec le slogan «Votez Europe 1». Pour sa défense, Thomas Pawlowski, directeur de la communication d’Europe 1, a expliqué que «c’est illégal mais il y a une marge de tolérance.»

Pour s’excuser d’avoir recouvert les affiches du Parti Pirate, qui «n’était pas spécialement visé», Europe 1 a décidé d’inviter Antoine Bevort, son unique candidat, dans le 10e arrondissement de Paris, dans leur émission «Des clics et des claques».

Le Parti Pirate réclame qu’Europe 1 enlève l’ensemble des affiches de sa campagne publicitaire sur les panneaux électoraux et recolle celles de leur candidat, sous astreinte de 50.000 euros par jour de retard. Par ailleurs, le parti et son candidat demandent 15.000 euros de dommages et intérêts et 2.500 euros de frais de justice.