Le CSA fait retirer le sketch de Nicolas Canteloup sur le Rwanda

RADIO Un sketch de Nicolas Canteloup sur le génocide au Rwanda avait fait réagir le Conseil Représentatif des Associations Noires…

Benjamin Chapon

— 

Nicolas Canteloup pour la conférence de rentrée d'Europe en septembre 2013
Nicolas Canteloup pour la conférence de rentrée d'Europe en septembre 2013 — PLV/SIPA/SIPA

Ni mise en demeure, ni mise en garde. Europe 1 et Nicolas Canteloup s’en tirent bien. L’humoriste et la station étaient dans le viseur du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour un sketch faisant référence au génocide rwandais sur le ton humoristique dans la «Revue de presque».

Le CSA avait été saisi par le Conseil Représentatif des Associations Noires. L’association avait dénoncé un sketch «ignoble» et s’alarmait que «quand il s'agit des Noirs, à l'évidence, on peut tout se permettre».

Pas d’excuses

Nicolas Canteloup avait refusé de présenter ses excuses, de même que Denis Olivennes, président d’Europe 1. Dans une situation similaire, Canal+ et les auteurs d’un sketch parodiant le génocide rwandais avaient présenté leurs excuses.

Dans son communiqué à propos du sketch de Nicolas Canteloup, le CSA précise que «certains propos de cette séquence ont été marqués par une désinvolture outrancière telle qu'elle pouvait être perçue comme une complaisance à l'égard d'un génocide».

Pour autant, et contrairement à Canal+ qui avait reçu une mise en demeure, le CSA a été clément et a uniquement demandé à Europe 1 que la séquence incriminée «ne soit plus mise à disposition du public.»