Plan de départs volontaires à Lagardère

Alice Coffin avec AFP

— 

Les salariés de Lagardère Active en grève le 21 octobre 2013.
Les salariés de Lagardère Active en grève le 21 octobre 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Lorsqu’une entreprise décide de mettre en place un plan de sauvegarde pour l’emploi (de supprimer des postes), plusieurs alternatives sont possibles. Chez Lagardère Active (propriétaire d’Elle, Paris Match ou du Journal du Dimanche par exemple), la voie choisie est celle d’un guichet de départs.

Satisfaction mutuelle

Dans un courrier interne, dont l'AFP a obtenu une copie, la direction se félicite de cet accord qui constitue une «première étape très importante» et permet  «un accompagnement social de qualité». Les organisations syndicales se sont également déclarées «satisfaites» de l'accord, a commenté à l'AFP Vincent Marie, délégué syndical CGT.

Alors que Lagardère souhaite vendre dix de ses titres (Be, Maison et Travaux, Psychologies Magazine…) et supprimer 350 emplois, les organisations syndicales et la direction sont tombées d’accord pour mettre en place un guichet départ ouvert à tous les salariés sauf ceux mis en vente par le groupe. Pour l’instant sept offres ont été proposées pour la reprise des titres, la date limite des offres est le 14 février.