Douze candidats à la présidence de Radio France

Anne Demoulin

— 

Jean-Luc Hees, le patron de Radio France, lors d'une conférence de presse le 4 septembre 2012.
Jean-Luc Hees, le patron de Radio France, lors d'une conférence de presse le 4 septembre 2012. — MIGUEL MEDINA / AFP

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a annoncé mercredi avoir reçu douze candidatures à la présidence de Radio France. Le mandat de l’actuel président du groupe radiophonique, Jean-Luc Hees, arrivera à son terme en mai prochain.

Jean-Luc Hees, candidat à sa succession

Le CSA établira «à la majorité des membres qui le composent et à bulletins secrets», le mercredi 12 février, une liste de candidats restreinte. Seule cette liste restreinte sera rendue publique. Les candidats sélectionnés seront ensuite auditionnés à huis clos. Le nom du nouveau président sera dévoilé le 7 mars.

Jean-Luc Hees sera candidat à sa propre succession. Nommé par Nicolas Sarkozy en 2009, il a été le premier à annoncer officiellement sa candidature le 15 janvier.

Stéphane Guillon, le candidat trublion

L’humoriste Stéphane Guillon, évincé de France Inter, a également annoncé le 22 janvier sa candidature, via son compte Twitter. «Je garde tout le monde, Hees et Val aussi, bien sûr. Ma candidature est un acte d'amour», a précisé l’humoriste au quotidien Libération.

Anne Durupty et Martin Ajdari, candidats en campagne

Le quotidien Les Echos a eu la confirmation de deux autres candidatures ce mercredi: celle d’Anne Durupty, directrice générale d’Arte France, et celle de Martin Ajdari, secrétaire général et directeur général délégué aux ressources de France Télévisions, soit le numéro deux du groupe audiovisuel.

Un autre nom circule également: celui d’Anne Brucy, ancienne directrice de France Bleu, mais sa candidature n’a pas été formellement confirmée.