Un photographe lauréat du prix Pulitzer remercié par l’Associated Press après avoir retouché un cliché

A.G.
— 
La photo d'un rebelle syrien envoyée à AP, retouchée par le photographe freelance qui l'a prise en septembre 2013.
La photo d'un rebelle syrien envoyée à AP, retouchée par le photographe freelance qui l'a prise en septembre 2013. — AP

L’agence de presse AP est ferme. Les photographes avec qui elle travaille n’ont pas le droit de retoucher les photos d’actualités qu’ils lui envoient. Ils peuvent éclaircir ou assombrir leurs images, mais rien de plus. Après avoir appris qu’il avait modifié numériquement un cliché pris en Syrie l’an dernier, l’Associated Press a donc pris la décision de ne plus faire appel à Narciso Contreras, un photographe freelance lauréat du prestigieux prix Pulitzer.

Celui-ci avait pris des photos en Syrie pour l’agence de presse au mois de septembre. Et parmi les clichés qu’il avait envoyés à AP, une image représentant un rebelle syrien avait été altérée par le photographe. Narciso Contreras a effacé une caméra vidéo qui apparaissait à l’origine en bas à gauche de l’image, comme vous pouvez le constater en cliquant ici.

«Inacceptable» 

Or, l’agence de presse pointe: «Les photos d’AP doivent toujours montrer la vérité. Nous n’altérons ou ne manipulons numériquement en aucune manière le contenu d’une photographie… Aucun élément ne doit être ajouté ou supprimé numériquement d’une image.» Une règle que le lauréat du prix Pulitzer n’a pas suivie, chose qu’AP juge «inacceptable».

L’agence de presse précise qu’elle ne collaborera plus jamais avec le photographe.