Europe 1 interpelle Barack Obama avec une publicité dans le «Washington Post»

Anaëlle Grondin

— 

Un encart publicitaire d'Europe 1 dans le «Washington Post» interpelle le président américain Barack Obama, le 21 janvier 2014.
Un encart publicitaire d'Europe 1 dans le «Washington Post» interpelle le président américain Barack Obama, le 21 janvier 2014. — Europe 1

«Cher président, vous avez déjà essayé les "french fries" [les frites], la boxe française, la tartine et le "french kiss" [baiser avec la langue], pourquoi n'essaieriez-vous pas une interview avec une radio française?». Cette publicité, parue ce mardi dans le Washington Post, est signée Europe 1. Avec cet encart culotté, qui prête à sourire, la radio espère attirer l'attention de Barack Obama afin qu'il lui accorde un entretien.

Affichant le portrait du président des Etats-Unis au-dessus du logo de la radio et du «hashtag» Twitter #OBAMAonE1, la publicité sur fond bleu occupe un quart de page en hauteur dans le quotidien américain racheté à l’automne dernier par Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon.

Une demande officielle envoyée à la Maison Blanche

«La publicité est visible en page 9 du journal, dans la partie "International", détaille Europe 1, contacté par 20 Minutes, avant de nous préciser: Oui, c’est une vraie demande d’interview!» La radio confie qu’ «une demande officielle est partie à la Maison Blanche en amont» de la publication de cette publicité. Europe 1 nous affirme que cet encart ne lui a rien coûté. La radio a en effet procédé à un échange d'espace publicitaire avec le Washington Post.

Technophile et très présent sur les réseaux sociaux, Barack Obama répondra-t-il lui-même à cette demande d’interview? La radio française ferait bien de surveiller le compte Twitter du président américain.